Accueil A la une Burkina: le parti de Blaise Compaoré en congrès le 7 décembre

Burkina: le parti de Blaise Compaoré en congrès le 7 décembre

916
0
Des responsables du CDP (Ph. Wakat Séra)

Ceci est un communiqué du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti de l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré, qui invite les membres statutaires à « se mobiliser pour le succès du congrès du 7 décembre 2019 pour le rapportage des militants sanctionnés conforment aux directives du président d’honneur ».

« Le Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP) a tenu le 22 septembre 2019, un congrès extraordinaire dont l’objet a été examen du rapport circonstancié du Bureau Exécutif National sur la mise en œuvre de la résolution portant finalisation de la liste des membres du Bureau Politique National. Cela pour être en conformité du BPN avec les dispositions de l’article 32 des statuts relatifs au nombre de membre du BPN.

A l’issue du Congrès, les congressistes ont décidé de la prise de sanctions à l’encontre de certains camarades qui n’étaient pas en phase avec les textes du parti.

Les délibération ont permis à la direction politique nationale d’avoir une valeur juridique et applicables à tout militant du parti.

C’est dire que la tenue de ce congrès était légitime  et c’est pourquoi le parti tient à informer ses militantes et militants ainsi que l’opinion nationale et internationale, que le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale (MATDC) a délivré le récépissé du Congrès au président du parti.

Le président du parti invite en outre tous les membres statutaires à se mobiliser pour le succès du congrès du 07 décembre 2019 pour le rapportage des militants sanctionnés conforment aux directives du président d’honneur. »

Démocratie – Progrès – Justice

Ouagadougou, le 02 décembre 2019                                       

                            Président du Parti

Le Président du Bureau Politique National
                                            Wend-Vennem Eddie Constance Hyacinthe KOMBOIGO

Laisser un commentaire