Accueil Economie Burkina : le projet PDCEL de la Sonabel déploie ses ailes lumineuses sur...

Burkina : le projet PDCEL de la Sonabel déploie ses ailes lumineuses sur Koudougou

443
0

La Société nationale burkinabè d’électricité (Sonabel) a lancé, ce jeudi 1er octobre 2020, le déploiement de la phase pilote de son Projet de développement des connexions à l’électricité (PDCEL) à Koudougou, la cité du Cavalier Rouge, dans le Centre-Ouest du Burkina. L’ambition de ce projet est de « mettre fin au mythe du service inaccessible qui continue de coller à l’électricité » en simplifiant les conditions d’accès, selon le directeur général de la Sonabel Baba Hamed Coulibaly.

Après Tenkodogo, Ouahigouya et Kaya, la Sonabel a lancé, ce jeudi 1er octobre 2020, son projet PDCEL, à Koudougou, qui déploie ses ailes lumineuses sur cette cité. Il s’agit d’un projet qui permettra de faire des extensions rapides du réseau électrique et réaliser des branchements au profit des populations à partir d’une avance de 3 000 FCFA et le reste du coût sera prélevé chaque mois au premier achat des unités de recharge du compteur, et ce sur une période maximale de cinq ans.

Le DG Sonabel Baba Hamed Coulibaly

« L’arrivée du projet » à Koudougou « permettra de construire 16km de ligne Basse Tension, environ 2km de ligne Haute Tension et l’installation de trois transformateurs de 160KVA pour un coût global de 164 095 540 F CFA », a affirmé le directeur général de la Sonabel Baba Hamed Coulibaly.

Il a invité les potentiels futurs clients de la cité Cavalier Rouge à prendre d’assaut l’agence Sonabel de la ville pour bénéficier rapidement de leur compteur d’électricité.

Des chefs coutumiers au lancement du PDCEL à Koudougou

Le projet PDCEL « s’installe aujourd’hui dans votre belle et légendaire cité réputée pour son dynamisme. Profitez donc des avantages et facilités que vous offre le PDCEL pour faire rayonner encore plus la ville par la magie du courant de la Sonabel. Souscrivez massivement des abonnements avec compteurs cash power à des conditions jamais offertes pour installer l’électricité chez vous », a insisté M. Coulibaly.

Des officiels au lancement du PDCEL à Koudougou

La phase pilote du PDCEL qui est déployé aujourd’hui à Koudougou, en plus de Tenkodogo, Ouahigouya et Kaya, concerne aussi Bobo-Doulasso et Ouagadougou. « Elle permettra à terme de raccorder 50 mille nouveaux clients au réseau de la Sonabel », selon le directeur général de la Société nationale burkinabè d’électricité, qui a fait savoir que le bilan de la mise en œuvre de la phase pilote du projet est « globalement satisfaisant ». « Le PDCEL dans cette phase pilote a permis de raccorder environ 3 000 nouveaux clients au réseau et l’engouement des populations dans les villes où le projet est déjà installé est réel », a-t-il poursuivi.

« Nous avons de gros investissements pour permettre à l’électricité d’être disponible en continu pour l’ensemble de la population. Nous avons de grandes centrales qui sont en construction. Par exemple à Koudougou, il y a une centrale de 20 Méga qui sera construite. Il y aura d’autres centrales à Kaya, Koupela, Dédougou, Bobo-Dioulasso et bien d’autres. C’est pratiquement 600 Mégawat qui sont en train d’être installés en solaire au Burkina Faso. On est sur des projets de centrales thermiques qui viendraient augmenter notre capacité de production nationale. En fin nous importons plus des pays voisins. Actuellement on a une interconnexion avec la Côte d’Ivoire et le Ghana et nous sommes en train de faire deux autres interconnexions avec le Nigéria et avec le Bénin » (DG Sonabel Baba Hamed Coulibaly).

« Quand nous avons annoncé la connexion au réseau Sonabel à 3 000 F CFA, beaucoup n’ont pas cru que c’était une réalité. Mais après Tenkodogo, Ouahigouya, Kaya, aujourd’hui Koudougou, demain Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, je pense que nous avons convaincu ceux qui étaient septiques quant à la volonté de faire de telle sorte que nous puissions sur le terrain décliné la vision du président Roch Kaboré qui est de faire de telle sorte que l’ensemble des Burkinabè puissent avoir accès à l’énergie », a dit le ministre burkinabè en charge de l’Energie Bachir Ismaël Ouédraogo.

Le ministre en charge de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo

Selon le ministre Ouédraogo, il y avait « 23% de la population qui avait accès à l’énergie » en 2015, mais aujourd’hui c’est « pratiquement 42% » de la population burkinabè qui a accès à cette énergie.

« C’est des projets comme PDCEL qui vont nous permettre d’aller de l’avant et permettre à la majorité de la population d’avoir accès à l’énergie », a soutenu M. Ouédraogo.

Le maire de Koudougou, Maurice Moctar Zongo

Le maire de Koudougou, Maurice Moctar Zongo, quant à lui, s’est réjoui du lancement de ce projet dans sa commune. Pour lui « c’est une réponse concrète aux préoccupations » des populations, estimant que le PDCEL « contribuera au renforcement de l’économie locale ».

« Le Conseil municipal se tiendra toujours votre (Sonabel) disposition pour le déploiement » de ce projet, a rassuré le maire Zongo.

Geoffroy Paré, bénéficiaire

« Je suis le tout premier client qui vient de bénéficier du projet PDCEL. J’ai payé 3 000 F CFA le samedi matin, le dimanche j’ai eu le poteau électrique et le lundi matin j’ai eu l’électricité. C’est une réalité », a déclaré Geoffroy Paré invitant ceux qui sont dans le besoin « à faire un tour à la Sonabel ».

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire