Accueil A la une Burkina: le SENS de la Nation

Burkina: le SENS de la Nation

806
0

Servir et Non se Servir (SENS) a été officiellement lancé, ce dimanche 2 août 2020 à Ouagadougou, un mouvement qui souhaite « oser l’avenir » en suscitant et soutenant des candidatures indépendantes aux élections à venir pour que « la voix de ceux qui sont toujours restés à l’écart soit entendue désormais dans les instances de décisions » du Burkina.

Le mouvement SENS dont le coordonnateur national est l’ex-porte-parole du mouvement de la société civile le Balai citoyen, Me Hervé Kam, est né pour faire du Burkina « une nation démocratique et prospère, avec des femmes et des hommes intègres et patriotiques, engagés dans la construction des États-Unis d’Afrique », selon sa Charte.

« Il est né dans le but d’inviter tous les Burkinabè qui restent très souvent à l’écart de la politique, parce qu’elle est sale, de nous rejoindre pour qu’ensemble nous puissions impacter la politique par un engagement à travers les élections à venir », a affirmé Me Kam, notant que c’est le mouvement de tous les Burkinabè qui dit « non au fatalisme, au monopole du jeu politique par une classe politique affairiste, cleptomane et démagogique ».

Pour lui, ce jour de lancement du mouvement SENS, constitue pour eux « la renaissance de l’esprit de l’insurrection victorieuse des 30 et 31 octobre 2020 ». « Nous avons une pensée pieus pour les camarades tomber », a-t-il poursuivi.

Le mouvement SENS dont l’engagement « se nourrira du rêve de Thomas Sankara », père de la révolution d’août 1983, « se veut héritier de toutes les luttes du peuple pour un Burkina Faso prospère », selon le coordonnateur national.

La vision des responsables de ce mouvement, est de « tracer une ligne de rupture avec la mal gouvernance, construire un mouvement politique qui consacre la noblesse de servir la patrie et le peuple et travailler pour l’intérêt général », a laissé entendre Me Hervé Guy Kam.

Pour ce qui est de l’élection présidentielle « le Mouvement SENS estime, pour l’instant, que notre ambition n’est pas de prendre le pouvoir pour le pouvoir », a dit Me Kam indiquant que leur ambition, « c’est de servir le pays ». « Dans cette démarche de construction, nous ne sommes pas encore convaincus que nous devons mettre la toiture de la maison avant les fondations », a-t-il conclu.

Composition de la Coordination Nationale du Mouvement SENS

– Coordonnateur National : Guy Hervé Kam

– Coordonnateur National Adjoint : Abdoul Maïga

– Secretaire National en Charge de l’orientation Politique : Guy Yogo

– Secrétaire National en charge de l’Organisation : Idrissa Barry

– Secrétaire Nationale en charge de la Communication : Aicha Tamboura

– Secrétaire National en charge de la Jeunesse
: Daouda Mounian

– La Coordonnatrice de la Jeunesse du Mouvement : Elsa Tiemtioré

– Secrétaire Nationale en charge des Femmes
: Judith Tiendrebeogo

– Coordinatrice des femmes du Mouvement
: Blandine Ky

– Trésorière Nationale, responsable de la mobilisation financière : Richard Koalga

– Secrétaire National en charge du Panafricanisme et des Relations Extérieures
: Yoporeka Somet

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire