Accueil A la une Burkina: le soleil éclaire les nuits à Tanghin Dassouri

Burkina: le soleil éclaire les nuits à Tanghin Dassouri

716
0
Le don des équipements solaires, avec l'ambassadeur du Japon (2e à droite) et le ministre Ouaro (2e à gauche)

L’Associaion Faso Japon Solidarité (AFAJAPS) a fait don de dispositif solaire à des structures socio-éducative de la commune rurale de Tanghin Dassouri, le 5 juin 2020.

Grâce à l’Associaion Faso Japon Solidarité (AFAJAPS) et ses partenaires, le soleil éclaire les nuits des populations de la commune de Tanghin Dassouri. En effet, elle a procédé à l’installation d’équipements d’énergie solaire photovoltaïque dans cinq infrastructures socioéconomiques de cette localité que sont l’école publique primaire de Kologh-Naaba, le centre de santé, le marché, le musée de Bazoulé, et la mare aux caïmans de Bazoulé), entre autres, qui ont bénéficié de cette phase pilote du projet dont le coût a été estimé à 48 490 462 F CFA.

Coupure symbolique du ruban à l’école primaire marquant le don des équipements solaire

Avec, au total, 26 lampadaires, cinq systèmes d’éclairage fixe et 10 ensembles de système d’éclairage portable, les objectifs visés, à en croire le président de l’AFAJAPS, Siaka Gobé, sont l’amélioration du rendement scolaire, de la qualité des services de santé, de la productivité des commerçants dans les marchés; de la dynamisation du tourisme à Tanghin-Dassouri; la réduction de la pauvreté et de l’insécurité. Et de façon durable, au regard de la qualité des équipements, certifiée par   l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon, Tamotsu Ikezaki, constitués par des plaques solaires sous forme de rubans, pliables, faciles à installer et d’une durée de vie de 25 ans.

Ce projet pilote a également permis d’expérimenter le transfert de technologie. Les travaux ont de ce fait été exécuté, entièrement par des Burkinabè. Les populations locales ont assuré la main d’œuvre sous le regard technique du président directeur général de l’entreprise burkinabè, Miyota, Joseph Lompo, représentant de l’entreprise japonaise, Kens.Co au Burkina Faso.

Le président de l’AFAJAPS, Siaka Gobé

De l’avis du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro, les élèves qui ont accès à l’énergie réussissent parfois mieux que ceux qui n’en bénéficient pas.

Dans le même sens, le maire de la commune de Tanghin Dassouri, Alassane Kiemtoré, visiblement satisfait, a remercié les initiateurs et leurs partenaires. Pour lui, « aucun développement n’est possible sans l’éclairage des points stratégiques tels que les écoles, les centres de santé… ».

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire