Accueil Culture Burkina : les grandes lignes de la 9e édition du FIDO déclinées

Burkina : les grandes lignes de la 9e édition du FIDO déclinées

La promotrice du Festival International de Danse de Ouagadougou (FIDO), Irène Tassembedo et son staff, ont procédé, ce samedi 16 janvier 2021, à la présentation des grandes lignes de la 9e édition du FIDO prévu se tenir du 23 au 30 janvier 2021 sous le thème : « Privations de liberté », à l’Institut français à Ouagadougou.

« Ces derniers temps, nos libertés ont été soumises à des rudes épreuves, on n’a plus de possibilité de faire beaucoup de chose parce que tout est géré par le Covid-19, et dans notre pays aussi il ne faut pas oublier le terrorisme qui empêche les gens de venir nous voir (…), on ne peut plus voyager comme avant », a affirmé Irène Tassembedo, chorégraphe et promotrice du FIDO pour qui ces faits expliquent le choix du thème « Privations de liberté » qui fait « la particularité de cette 9e édition du FIDO ».

A en croire à Mme Tassembedo, cette 9e édition du FIDO verra la présence de « plus de 20 compagnies internationales venues d’Afrique, d’Amérique et d’Europe », et de « plus de 4 000 spectateurs à l’Institut français et au Grin des Arts Vivants ainsi que dans plusieurs lieux de la ville » de Ouagadougou. Il y aura « des spectacles à partir de 20h, des concerts après 22h et des masters class qui rythmeront le festival tous les jours », a-t-elle annoncé.  

Selon la promotrice du FIDO, « la danse a toujours occupé une place hyper importante dans la culture mondiale et dans la culture burkinabè (en particulier) ».  Pour elle, le Burkina Faso est un pays de danse. Il possède plusieurs compagnies de danse avec plusieurs danseurs burkinabè qui sont connus et qui tournent partout dans le monde.

Au regard de la maladie du Covid-19, des dispositifs seront pris. Il y aura des dispositifs de lavage de main, des prises de température, le port du masque. Les étrangers doivent se soumettre à un test Covid avant de s’embarquer pour le Burkina et un autre test pour le retour dans leurs pays.

Le FIDO est un festival de danse qui vise à promouvoir et à valoriser toutes les formes de danse du monde. Il s’inscrit parmi les événements culturels majeurs du Burkina Faso et du continent africain.

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire