Accueil A la une Burkina/Trafic illicite: 7,342 kg d’or d’une valeur de plus de 231 millions...

Burkina/Trafic illicite: 7,342 kg d’or d’une valeur de plus de 231 millions F CFA saisis

Dans le cadre de la lutte contre la fraude et les trafics illicites, la brigade mobile de la douane de Koudougou (Centre-Ouest burkinabè), a saisi respectivement, les 20 et 22 juin 2021, un total de 7,342 kilogrammes d’or d’une valeur de 231 185 424 francs CFA, a indiqué le service communication de la Douane sur sa page Facebook.

Comme écrit sur la page Facebook de la douane, la brigade mobile de Koudougou a d’abord, au cours de la journée du 20 juin 2021, saisi «3,956 kilogrammes d’or d’une valeur estimée à 124 566 813 de francs CFA», avant de mettre la main, le 22 juin dernier, sur  «3,386 kilogrammes (kg) d’or d’une autre valeur de 106 618 611 francs CFA».

Bien avant ces deux saisies d’importants lingots d’or, cette même brigade avait, plutôt, dans la nuit du 16 au 17 juin 2021, saisi «5,15 tonnes de cyanure, dont 50 fûts de 50 kg et 53 sacs de 50kg, d’une valeur de 20 600 000 francs CFA».

Par ailleurs, «la même brigade a eu également à saisir, le 1er juin 2021, 555 tortues, objet de trafic international en violation de la Convention CITES».

Ces «prouesses» de la brigade mobile de la douane de Koudougou ne sont pas restées inaperçues aux yeux de la Brigade nationale Anti-fraude (BNAF) de l’or du Burkina. A cet effet, selon les écrits de la douane, la BNAF a saisi l’occasion pour adresser une lettre de félicitations, le 24 juin 2021, pour les prouesses réalisées par ladite brigade, en l’espace d’un semestre».

Tout en félicitant le «directeur régional des douanes du Centre, l’inspecteur divisionnaire des douanes, Issa Nana, le chef de la subdivision de Ouagadougou, l’inspecteur principal des douanes, Georges Armand Médah ainsi que le chef de la brigade mobile des douanes de Koudougou, le contrôleur des douanes, Yaya Yéyé et son personnel», le directeur général des douanes du Burkina, Elie Kalkoumdo, a invité les populations à soutenir les agents des douanes dans leur mission de lutte contre la fraude et les trafics illicites à travers notamment le civisme fiscal et la dénonciation de tout cas de fraude ou de trafic illégal auprès des services des douanes les plus proches».

Par Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)    

Laisser un commentaire