Accueil Société Burkina: un poste de contrôle de la gendarmerie attaqué à l’entrée de...

Burkina: un poste de contrôle de la gendarmerie attaqué à l’entrée de Ouahigouya

L'entrée de la ville de Ouahigouya

Un poste de contrôle routier de la Gendarmerie nationale a été attaqué, dans la nuit du vendredi 28 juillet au samedi 30 juillet 2022, à l’entrée de la ville de Ouahigouya dans le Nord du Burkina Faso, a appris l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Le poste de contrôle routier de la Gendarmerie a été l’objet d’une attaque d’hommes armés dans la nuit du vendredi 28 juillet au samedi 30 juillet 2022. Situé à Somiaga, un village départemental appartenant à la commune urbaine de la ville de Ouahigouya, chef-lieu de la province du Yatenga et de la région du Nord du Burkina Faso, le poste de contrôle de la Gendarmerie est à 11km de ladite ville sur la route de Ouagadougou, la capitale du pays.

Aucune victime n’a été enregistrée fort heureusement mais l’on déplore quelques dégâts matériels, selon l’Agence d’information burkinabè.

Sur le même axe (Ouagadougou-Ouahigouya), environ une soixantaine d’hommes armés non identifiés ont soumis des passagers de compagnies de transport en commun à des fouilles lors de leurs passages dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 juillet 2022 à Bougounam, un village du département de Gourcy (province du Zondoma), perturbant un tant soit peu la circulation de la route nationale n°2.

 Fin janvier dernier, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba et actuel président de la Transition au Burkina Faso a renversé le président Roch Marc Christian Kaboré (accusé d’avoir été incapable d’enrayer les attaques terroristes) et fait du rétablissement de la sécurité sa priorité.

Mi-juin 2022 soit près de six mois après, 86 civils ont été tués par des terroristes à Seytenga au Nord du Faso et restent dès lors l’une des pires tueries de l’histoire du pays.

Cette attaque a poussé les autorités à créer deux «zones d’intérêt militaire (où) toute présence humaine est interdite», selon Ouagadougou. L’Armée compte y mener des opérations contre les terroristes.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire