Accueil A la une CDP: le bureau appelé à comparaître le 24 juillet devant la Justice

CDP: le bureau appelé à comparaître le 24 juillet devant la Justice

1475
0
Des responsables du CDP (Ph. Wakat Séra)

Le bureau du parti politique dirigé par le président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) est cité à comparaître le 24 juillet 2019, devant la Chambre Civile du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou suite à une assignation de Mahamadi Kouanda et cinq autres, aux fins de déterminer les membres du bureau politique national.

Après avoir fait suspendre la procédure de la tenue du congrès extraordinaire de leur parti le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), suite à une décision judiciaire, Wakat Séra apprend qu’une autre assignation a été formulée par Mahamadi Kouanda et les cinq autres.

A en croire, le document, il s’agit d’une «assignation en détermination des membres du Bureau politique national conforme à l’article 32 des statuts du CDP». Le CDP représenté par Eddie Komboigo est donc invité à comparaître devant la Chambre Civile du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, le 24 juillet à venir.

Cela du fait que Mahamadi Kouanda, secrétaire national du CDP chargé des coutumiers et religieux, Césaire Ky, secrétaire adjoint chargé de la Santé, de la Protection sociale et de la Lutte contre l’exclusion, Dr Seydou Touré, secrétaire adjoint chargé du secteur privé, Fatoumata Ziba/Ouédraogo, membre du BPN, Dr Salif Ouédraogo membre du BPN et Jacques Ousséni Bado également membre reprochent au bureau, un recrutement «irrégulier» de membres du BPN.

Selon nos informations, les juges qui ont statué pour la suspension du congrès n’avaient pas «pouvoir d’investigation», mais le tribunal dans sa formation a trois juges qui ont le pouvoir de «fouiller ou faire fouiller» les archives du CDP dans l’objectif de distinguer les membres irréguliers du BPN.

Par ailleurs, il est également reproché au bureau conduit par Eddie Komboigo d’avoir exclu des membres du BPN. Les plaignants font remarquer que ce n’est que le congrès qui a compétence à attribuer ou déchoir du titre de membre du BPN, et que par conséquent, ceux qui ont été exclus doivent reprendre leurs places.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire