Accueil Monde Colombie: au moins 49 tués dans une prison suite à une mutinerie

Colombie: au moins 49 tués dans une prison suite à une mutinerie

Au moins 49 détenus ont trouvé la mort lors d'une mutinerie à Tulua, ville située au Sud de la Colombie

Au moins 49 détenus ont été tués, le mardi 28 juin 2022, lors d’une émeute dans une prison du sud-ouest de la Colombie. Selon la Voix de l’Amérique (VOA) qui a cité l’Institut national pénitentiaire et carcéral (INPEC) colombien, cet évènement malheureux est l’un des pires incidents de violence de l’histoire récente dans les prisons du pays sud-américain.

L’émeute s’est produite, le mardi 28 juin 2022, dans la prison de la municipalité de Tuluá, dans Valle del Cauca, l’un des 32 départements de la Colombie (dans le sud-ouest du pays), où un incendie s’est déclaré au milieu d’une manifestation de détenus, selon des responsables.

«C’est un événement triste et désastreux», a déclaré le directeur général de l’INPEC, Tito Yesid Castellanos, puis, a-t-il témoigné: «il y a eu une situation, apparemment une émeute, et les détenus ont mis le feu à des matelas, ce qui a conduit à un embrasement qui a malheureusement entraîné la mort de 49 prisonniers», a rapporté la chaîne d’État américaine.

La prison de Tuluá, dans le Sud du pays, abrite 1 267 détenus et 180 prisonniers se trouvaient dans le bloc cellulaire où l’incendie s’est déclaré, ont indiqué les autorités.

En effet, les 128 prisons colombiennes peuvent accueillir 81 000 détenus et héberger actuellement plus de 9 000, soit une surpopulation de 20%, selon les statistiques officielles.

«Nous regrettons les événements qui se sont produits dans la prison de Tuluá, Valle del Cauca. Je suis en contact avec le directeur de l’INPEC, le général Tito Castellanos, et j’ai donné des instructions pour que des enquêtes soient menées afin de clarifier cette terrible situation», a écrit le chef de l’État colombien, Iván Duque sur son compte Twitter.

Trente autres personnes ont été blessées au cours de l’incident, a précisé l’officier.

En juillet 2020, il y a environ deux ans, 24 détenus avaient été tués et plus de 80 blessés lors d’une émeute à Bogotá, la capitale, lorsque des centaines de prisonniers ont tenté de s’échapper lors d’une manifestation réclamant des mesures pour empêcher la propagation du coronavirus dans les prisons.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire