Accueil Monde Congo: un aéronef de Air Côte d’Ivoire immobilisé à Maya-Maya

Congo: un aéronef de Air Côte d’Ivoire immobilisé à Maya-Maya

Un Airbus de Air Côte d'Ivoire (Photo d'illustration)

Un aéronef de Air Côte d’Ivoire a été immobilisé, le vendredi 5 août 2022, sur le tarmac de l’aéroport international Maya-Maya de Congo-Brazzaville. Cela, suite à une décision de Justice qui condamne la Côte d’Ivoire à verser plus d’un milliard de F CFA à l’homme d’Affaire malien, Oumar Diawara pour avoir violé ses droits. Cet incident est loin d’être une première, selon Les échos du Congo-Brazzaville.  

Un Airbus de la Côte d’Ivoire a été cloué au sol, le vendredi 5 août 2022, à l’aéroport international Maya-Maya de Brazzaville (Congo) aux environs de 7 heures temps universel (TU).

Le motif: en octobre dernier, la Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sommait la Côte d’Ivoire à payer 1,25 milliard de F CFA à Oumar Diawara, un homme d’Affaire malien au titre de dommages et intérêts pour avoir violé ses droits après lui avoir confisqué, en 2020, environ 50 hectares de terrains sur décision du tribunal de première instance d’Abidjan, selon le journal brazzavillois.

En effet, l’Affaire Oumar Diawara contre Air Côte d’Ivoire s’est déportée en Afrique centrale en ce début de mois d’août.

Cette tentative de saisir un avion de la compagnie aérienne nationale de la Côte d’ivoire dans cette affaire par le Malien n’est pas la première ( deux premières saisies d’avion, le 22 novembre 2021 à Bamako et le 29 novembre 2021 à Conakry).

Après sa seconde victoire devant le tribunal de la commune 6 de Bamako face à la compagnie Air Ivoire le mercredi 27 juillet 2022 et en application de l’arrêt condamnant la Côte d’Ivoire devant la cour communautaire de la CEDEAO, le conseil de l’homme d’affaires Oumar Diawara a déclaré avoir obtenu de la justice congolaise une réquisition aux fins de se faire établir dans ses droits, a signifié Les échos du Congo-Brazzaville.

L’Affaire du malien contre Air Côte ivoire connaîtra-t-elle le même épilogue que celle qui s’est déroulée sur le tarmac de l’aéroport international Modibo Keïta de Bamako?

Après le soufflet sur le tarmac de l’aéroport international Maya-Maya de Congo-Brazzaville, l’aéronef airbus A 319 immatriculé TU TST d’Air Côte d’Ivoire a pu décoller pour desservir Abidjan.

L’Affaire opposant le Malien Oumar Diawara à Air Côte d’Ivoire commence à agacer dans le milieu aérien. Selon le journal, Air Côte d’Ivoire dit ne pas comprendre pourquoi ce sont ses aéronefs qui sont à l’apparence les principales cibles de l’homme d’Affaire.

Situées sur les communes de Angré, de Assinie, de Bingerville et de Abatta les terres dont-t-il est question sont estimées à 15 milliards de F CFA.  L’une d’elles devrait d’ailleurs accueillir un tronçon de la future autoroute Y5 qui fera le tour de la ville d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’ivoire.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)  

Laisser un commentaire