Accueil A la une Coopération: le Burkina dénonce des accusations contre sa communauté en Côte d’Ivoire

Coopération: le Burkina dénonce des accusations contre sa communauté en Côte d’Ivoire

L'ambassadeur Mahamadou Zongo (Ph. Kaceto)

L’ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dénonce, dans un communiqué publié ce vendredi 28 mai 2021, des accusations portées contre sa communauté qui serait la source des problèmes auxquels fait face la Côte d’Ivoire. L’ambassadeur Mahamadou Zongo à travers la note adresse ses remerciements aux autorités ivoiriennes pour « les dispositions prises avec célérité en vue de la quiétude des populations » à la suite d’une vidéo d’un internaute qui appelaient à attaquer les Burkinabè. Nous vous publions in extenso le texte de l’ambassade et rappelons que des publications similaires d’un autre internaute avait poussé des individus se réclamant des Ivoiriens à s’en prendre à la communauté nigérienne. Ces violences xénophobes avaient fait un mort, plusieurs dizaines de blessés, et cinq de prison à l’auteur du fake news.

Communiqué de l’Ambassade du Burkina Faso en République de Côte d’Ivoire

Depuis un certain temps, une vidéo circulant sur les réseaux sociaux tente de présenter les Burkinabè comme la source des problèmes de la Côte d’Ivoire et invite les Ivoiriens à considérer la communauté burkinabè comme leur véritable ennemi.

Confondant ethnie et nationalité, l’auteur cite nommément une personnalité présentée comme un Mossi qui se mêlerait des affaires politiques de la République de Côte d’Ivoire.

Face à cette situation, l’Ambassade du Burkina Faso en République de Côte d’Ivoire tient à rappeler que les Burkinabè ne se mêlent pas des questions politiques ivoiriennes.

Elle invite en conséquence toute personne ayant connaissance de cas d’implication de Burkinabè dans des activités politiques ivoiriennes à les dénoncer immédiatement auprès des autorités compétentes ivoiriennes.

Aussi, l’Ambassade dénonce-t-elle ces accusations portées contre la communauté burkinabè et déplore une fois de plus l’insidieux amalgame fait entre patronyme, ethnie et nationalité dont la finalité est de stigmatiser toute une communauté et jeter d’innocentes personnes en pâture.

Enfin, l’Ambassade invite les Burkinabè à la sérénité et à ne surtout pas céder à d’éventuelles provocations d’une part et d’autre part, à saisir les autorités de leurs localités en cas de nécessité.

L’Ambassade renouvelle ses remerciements aux autorités ivoiriennes pour les dispositions prises avec célérité en vue de la quiétude des populations.

Source : Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire