Accueil Economie Coopération: les USA investissent 190 millions de dollars pour accroître la résilience...

Coopération: les USA investissent 190 millions de dollars pour accroître la résilience au Burkina Faso

Dans le but de venir en aide aux populations vulnérables du Burkina Faso, les Etats-Unis, à travers la deuxième phase du programme résilience au Sahel (RISE), a investi plus 190 millions de dollars, soit 111 milliards de franc CFA, pour venir en aide aux Burkinabè les plus vulnérables à renforcer leur résilience face aux impacts du changement climatique, des risques sanitaires et de l’insécurité, selon un communiqué du 15 juin 2021 de l’Ambassade des USA.

C’est par l’intermédiaire de l’Agence américaine pour le Développement international (USAID) que les douze activités incluses dans la deuxième phase du programme RISE ont été lancées.  Et c’était en présence de l’ambassadeur des États-Unis au Burkina Faso, Mme Sandra Clark ; du ministre de l’Agriculture et des Ressources hydro-agricoles, M. Salifou Ouédraogo ; et de la représentante nationale de l’USAID au Burkina Faso, Mme Karen d’Aboville.

Cette deuxième partie du programme RISE a pour zone d’intervention le Centre Nord, l’Est et le Sahel. En élargissant donc la collaboration de l’USAID avec le gouvernement du Burkina Faso, le programme RISE II se donne pour objectif d’aider l’Etat burkinabè, «à mieux répondre aux besoins des citoyens». Et cela à travers des activités comme «la gestion des ressources naturelles, l’agriculture, la croissance économique, la santé et la gouvernance (tout en mettant) un accent particulier sur l’autonomisation des femmes et des jeunes au sein de leurs communautés», indique le communiqué.

Le programme RISE d’après la note, est une approche régionale conçue par l’USAID en réponse à un schéma historique de sécheresses sévères et d’autres stress récurrents dans la région du Sahel. Les activités de la première phase de RISE qui ont commencé en 2013 ont aidé les individus, les communautés et les gouvernements locaux, régionaux et nationaux du Burkina Faso à mieux gérer les crises, à rechercher un large éventail d’opportunités d’emplois, à nourrir leur famille et à investir dans leur avenir.

Par Oumpounini MANDOBIGA (Stagiaire) 

Laisser un commentaire