Accueil A la une Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020: Ouattara lance une OPA sur les pro-Soro

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020: Ouattara lance une OPA sur les pro-Soro

Entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro, c'est la guerre ouverte (DR)

Plusieurs proches de l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro, sont démarchés par le pouvoir du président Alassane Ouattara pour les faire adhérer au Rassemblement des Houphouetistes pour le développement et la paix (RHDP).

Le mercato pour faire signer les grosses pointures de l’écurie Guillaume Kigbafori Soro (GKS) au Rassemblement des Houphouetistes pour le développement et la paix (RHDP), est ouvert. Alpha Yaya Touré, député de Kolia et Gbon et maire de la commune de Gbon dans la région de la Bagoué (Nord de la Côte d’Ivoire), considéré comme un proche parmi les proches de GKS, a déposé ses valises ? ce jeudi 25 avril 2019, au RHDP sous le regard bienveillant du ministre des Transports, Amadou Koné, cousin du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly (AGC). «En effet, après réflexion, j’ai décidé de changer de positionnement. Je vais désormais accompagner le gouvernement, moins par opportunisme que par réalisme», a déclaré la nouvelle recrue du RHDP. «Je vous prie de ne pas m’en tenir rigueur outre mesure, d’autant que je ne fais que reprendre ma place, celle que je n’aurais jamais dû quitter. Je reviens donc à la maison, à l’image du fils prodigue», a-t-il poursuivi.

Selon des sources concordantes, les recruteurs du RHDP visent Affoussiata Bamba-Lamine, ancienne ministre de la Communication, considérée comme une «soroïste» de première heure. L’ancienne porte-parole des Forces nouvelles, la rébellion dirigée par Guillaume Soro, serait démarchée pour rejoindre la «maison mère», c’est-à-dire le RHDP. Vrai ou faux, Affoussiata Bamba-Lamine garde un silence troublant alors qu’elle faisait partie des francs-tireurs qui ne ménageaient pas le patron du RHDP, Alassane Ouattara, qualifié de «dictateur» quand le député de Fresco, Alain Lobognon, a été emprisonné pour «trouble à l’ordre public». Cette Offre publique d’achat (OPA) est lancée visiblement pour faire le vide autour de celui qui a pour nom de guerre «Bogota», afin de le cueillir comme un fruit mur. Le régime de Ouattara parviendra-t-il à ses fins? Bien malin qui pourra répondre à cette «violente» question.

Il faut le dire, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a fait les frais de ce débauchage tous azimuts depuis que son patron, Henri Konan Bédié, a claqué la porte du RHDP en aout 2018. Tous les sept ministres issus de la plus vieille formation politique du pays, ont tourné le dos à leur mentor. La saignée s’est poursuivie avec le départ d’autres gros poissons dont le directeur de cabinet de Bédié, Lénissongui Coulibaly, bombardé président du Conseil d’administration de la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci). D’autres cadres du vieux parti, attirés par les postes juteux qu’offre le pouvoir, ont abandonné le navire pour sécher leurs habits où brille le soleil. Ainsi va la Côte d’Ivoire.

Par Mahamadou Doumbia (Correspondant Wakat Séra à Abidjan)

Laisser un commentaire