Accueil Brèves Covid-19 au Burkina : « Ce vaccin vient compléter le dispositif de riposte », Charlemagne Ouédraogo

Covid-19 au Burkina : « Ce vaccin vient compléter le dispositif de riposte », Charlemagne Ouédraogo

Le ministre de la Santé recevant son vaccin

La vaccination contre la Covid-19 au Burkina a débuté le mercredi 2 juin 2021, à Ouagadougou, en présence du ministre de la Santé, Charlemagne Ouédraogo. « Ce vaccin Covid-19, selon des propos du ministre de la Santé dans une note dont Wakat Séra a reçu copie, vient compléter le dispositif de riposte contre la pandémie qui a secoué le monde entier dont le Burkina Faso ». Le ministre souhaite l’engagement collectif de la population pour venir à bout de cette pandémie.

En cette matinée du mercredi 2 juin 2021, un jour mémorable certainement, j’ai procédé au lancement de la vaccination contre la Covid -19 en donnant l’exemple à Ouagadougou. Première personne à être vaccinée, c’est ici le signe de notre engagement total à la vaccination en général et en particulier à la vaccination contre la Covid -19. Ce vaccin Covid-19 vient compléter le dispositif de riposte contre la pandémie qui a secoué le monde entier dont le Burkina Faso. Mon département avait déjà mis en place un dispositif de riposte : les gestes barrières, lavage des mains, etc. et il manquait cette phase de vaccination pour rendre complet ce dispositif.

Le vaccin que le Burkina a accueilli est le vaccin AstraZeneca et d’autres vaccins viendront par la suite. Je réaffirme que ce vaccin ne pose aucun problème. Sur les réseaux sociaux, il y a plus de fake news que de vraies informations. Il ne s’agit pas d’un suicide collectif, mais de soins collectifs. J’ai fait le vaccin pour montrer que mon discours corrobore avec les gestes. Nos Partenaires Techniques et Financiers et les autorités burkinabè ont également fait le vaccin. Vue sous l’angle sanitaire, la Covid -19 est bien loin derrière. D’autres pathologies sont bien plus meurtrières que la Covid – 19. Mais sur le plan économique, la Covid -19 a durement touché l’économie nationale. Je souhaite que nous nous-engagions individuellement et collectivement pour lutter contre la Covid -19, afin que nous arrivions bientôt à zéro cas Covid-19 au Burkina Faso. J’invite la presse à relayer la bonne information. J’invite la population à faire confiance au gouvernement et à adhérer à la vaccination contre la Covid-19.  En août, je me ferai vacciner à nouveau pour prendre la 2e dose. La vaccination vise à améliorer la santé de la population par la prévention.

Laisser un commentaire