Accueil A la une Covid-19 au Burkina: c’est parti pour la vaccination

Covid-19 au Burkina: c’est parti pour la vaccination

Une femme en train de se faire vacciner contre la Covid-19 (Ph. d'archives Wakat Séra)

Environ 50 personnes ont été vaccinées avant la moitié de la journée dans le Centre médical urbain (CMU) du secteur 52 de la ville de Ouagadougou, ce mercredi 2 juin 2021, journée cérémoniale de lancement de la vaccination contre la Covid-19. C’est l’information qu’a livrée le responsable de la vaccination contre la Covid-19 dans la région du Centre, Saïdou Zéba, à une équipe de Wakat Séra qui s’est rendue sur le site.

La cérémonie de lancement de la vaccination contre la Covid-19 au Burkina Faso, a eu lieu dans la matinée du mercredi 2 juin 2021, dans le Centre médical Urbain du secteur 52 en présence du ministre de la Santé, le Professeur Charlemagne Ouédraogo. Ce dernier est la première personne à être vaccinée du vaccin AstraZeneca avec lequel toute la population burkinabè sera administrée. Cette vaccination contre la Covid-19 au Burkina concerne le personnel de santé, les personnes vivant avec des comorbidités, les candidats au pèlerinage à la Mecque, les personnes âgées et entre autres. La vaccination contre la Covid-19 est volontaire et gratuite.

Gaston Nana et ses coéquipier en plein activité d’enregistrement des personnes venues pour se faire vacciner contre la Covid-19 (Wakat Séra)

Saïdou Zéba est le responsable de la vaccination contre la Covid-19 dans la région du Centre. Rencontré à l’entrée de la salle de vaccination, M. Zéba dans sa blouse blanche, a fait savoir qu’il s’est déjà fait vacciner et se réjouit de cet acte. C’est le lieu pour lui de féliciter les autorités sanitaires, le Gouvernement et le Président du Faso, qui « ont bataillé » de toutes leurs forces pour rendre disponible ce vaccin d’AstraZeneca, qu’il qualifie de « très bonne qualité ». Le responsable de la vaccination contre la Covid-19 dit se réjouir également de la forte mobilisation de la population au niveau du Centre médical urbain du secteur 52 pour se faire vacciner. En termes d’affluence, « nous avons eu une très belle affluence » avec déjà environ « cinquante » personnes qui ont accepté se faire vacciner à cette heure de la journée, c’est-à-dire avant même la moitié de la journée. A l’endroit de ceux qui hésitent encore à se faire vacciner, le responsable de la vaccination dans le Centre les encourage à se faire vacciner sans crainte, « le vaccin et de très bonne qualité », a-t-il soutenu avant d’ajouter que « c’est à travers cela que nous allons être bien immunisé » afin de vaincre cette pandémie qui fait beaucoup de ravage dans beaucoup de pays.

Il invite les gens à plus de compréhension. « Une fois de plus, il faudrait que les gens comprennent que le Burkina Faso seul ne peut pas rester en marge de cette vaccination », a-t-il soutenu. Et cette vaccination, à l’en croire, c’est dans l’intérêt de la population pour lutter contre la pandémie de la Covid-19.

Le responsable de la vaccination contre la Covid-19 dans la Région du Centre (Wakat Séra)

Dans la salle de vaccination, plus d’une vingtaine de personnes composée de femmes, d’hommes en âge déjà avancé, des agents des Nations unis, attendaient patiemment, devant les infirmiers, sur des bancs pour se faire enregistrer afin d’être vaccinés.

M. Gaston Nana, agent de santé, et ses coéquipiers étaient à pied d’œuvre. Assis devant une table sur laquelle étaient déposées de nombreuses cartes de vaccination et des listes d’enregistrement, M. Nana et ses coéquipiers enregistraient les informations des personnes venues pour se faire vacciner. Toute personne qui est venue se faire vacciner devrait décliner son identité, c’est-à-dire le nom et le prénom, l’âge, le sexe, la résidence, la profession, le numéro de téléphone (…) le numéro du lot du vaccin, date de fabrication et autres », a informé M. Nana.

A proximité de l’agent de santé Gaston Nana, une dame installée dans le coin de la salle administrait le vaccin à ceux qui se sont fait enregistrer. Nous avons pu constater que la vaccination de cinq personnes pendant que nous étions sur les lieux. La vaccination contre le Covid-19 se poursuivait dans suivait son cours pendant que nous quittons les lieux à 10h environ.

Par Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire