Accueil A la une Covid-19 au Burkina : un essai clinique « illégal » effectué au CHU Yalgado

Covid-19 au Burkina : un essai clinique « illégal » effectué au CHU Yalgado

Plaque indiquant le Centre hospitalier et universitaire Yalgado Ouédraogo (photo d'illustration)

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins du Burkina Faso (CNOMBF) dénonce dans un communiqué en date du samedi 26 décembre 2020, le déroulement « d’un essai clinique dans le service de Pneumologie du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo », à Ouagadougou, qu’il qualifie d’« illégal ».

« Faisant suite à une information selon laquelle un essai clinique « illégal » se déroulerait dans le service de Pneumologie du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo, le Conseil National de l’Ordre des Médecins du Burkina Faso, à travers un courrier du 18 décembre 2020 a interpellé le directeur général du CHUYO aux fins d’obtenir des informations y relatives », lit-on dans le document qui porte la signature du professeur Charlemagne Ouédraogo, président du CNOMBF.

Dans l’attente d’une réponse après cette interpellation, Charlemagne Ouédraogo, se dit surpris de constater la disponibilité des résultats dudit essai clinique le 22 décembre 2020. Poursuivant, il affirme, dans son communiqué, que, selon les propos du Pr Martial Ouédraogo, pneumologue, chercheur à l’Unité de Formation et de Recherche en Science de la Santé (UFR/SDS) à l’Université Pr Joseph Ki-Zerbo, « cet essai est mené par une équipe de chercheurs de l’Institut de Recherche en Science de la Santé (IRSS) dirigée par le Pr Sylvin Ouédraogo, chercheur en pharmacologie et directeur de l’IRSS et (lui-même) comme investigateur ».

Le CNOMBF, selon son président, « voudrait attirer l’attention de l’ensemble des médecins et des chercheurs que cette recherche a été réalisé dans la clandestinité au mépris du cadre règlementaire régissant la conduite des essais clinique au Burkina Faso ».  « Cette recherche dangereuse par le non-respect des procédures en la matière n’est digne, ni du Burkina, ni de ses chercheurs, ni des personnes qui l’ont conduite dans l’illégalité au mépris des dispositions règlementaire », ajoute Charlemagne Ouédraogo, dans sa note.

Le président du CNOMBF, précise que les essais cliniques au Burkina sont régis par les dispositions de la loi n°23/94/ADP du 19 mai 1994 portant code de la santé publique et par le décret n°2010-243/PRES/PM/MS portant règlementation des essais cliniques et que cette dernière disposition en son article trois stipule que « aucun essai clinique ne peut être entreprit au Burkina Faso sans une autorisation délivrée par le ministère de la santé après avis d’un comité technique d’examens des demandes d’autorisation d’essais cliniques ».

Réuni en session extraordinaire le 26 décembre 2020, le CNOMBF a décidé « d’engager des poursuites judiciaires contre l’institution ayant mené la recherche et toutes les personnes associées ».

Quant au Pr Martial Ouédraogo, médecin inscrit au tableau de l’Ordre des médecins du Burkina Faso, « répondra de ses actes devant les instances disciplinaires », annonce le communiqué. 

Lire aussi une correspondance de la directrice générale de l’ANRP au directeur de l’hôpital Yalgado Ouédraogo

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire