Accueil Société CPI: Fatou Bensouda fait appel de l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé

CPI: Fatou Bensouda fait appel de l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé

587
0
Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a fait appel ce lundi 16 septembre 2019, de l’acquittement de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé. Cet appel relance cette affaire qui avait donné de l’espoir aux partisans des deux accusés, cadres du Front populaire ivoirien (FPI), l’ex-parti au pouvoir.

La procureure de la Haye avait jusqu’à ce soir minuit pour faire cet appel attendu par les populations de la Côte d’Ivoire qui aura une élection présidentielle en 2020. Fatou Bensouda a estimé que les juges auraient dû demander « un non-lieu et non un acquittement » dans l’affaire de la crise post-électorale de 2010 dans laquelle sont poursuivis Blé Goudé et son mentor Laurent Gbagbo.

Les deux Ivoiriens avaient été acquittés en janvier dernier après que les juges ont jugé que les preuves présentées étaient « très faibles ». Ils devront être situés dans les jours à venir si oui ou non la procureure va demander une reprise du procès dans cette affaire où plus de 3 000 personnes ont été tuées.

Selon nos confrères de RFI, la différence est importante entre acquittement et non-lieu car « l’acquittement innocente les deux Ivoiriens tandis que le non-lieu laisse ouverte la question de la responsabilité dans les crimes qui leur étaient reprochés, à savoir des crimes contre l’humanité dans la crise qui avait suivi l’élection présidentielle de 2010 ».

En rappel, Laurent Gbagbo a été transféré le 30 novembre 2011 et Charles Blé Goudé, le 22 mars 2014 à la Haye, pour crimes contre l’humanité, les déplacements des deux Ivoiriens restent toujours limités en raison de l’ordonnance émise le 1er février dernier contre eux, si fait qu’ils ne peuvent pas pour le moment retourner en Côte d’Ivoire.

Toujours à Bruxelles et placé sous contrôle judiciaire, Laurent Gbagbo n’aurait jusqu’à présent pas « eu » l’autorisation de la CPI de quitter la capitale belge. L’ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, quant à lui, se trouverait toujours à La Haye dans un appartement privé.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire