Accueil A la une Crise à la CENI: l’opposition considère l’intervention de Roch Kaboré comme une...

Crise à la CENI: l’opposition considère l’intervention de Roch Kaboré comme une victoire d’étape

Les membres de l'opposition politique burkinabè

L’Opposition politique burkinabè a animé ce jeudi 29 juillet 2021, une conférence de presse sur la crise que vit la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Pour le chef de file (CFOP) Eddie Komboïgo et ses collaborateurs qui récusent le Sao Naaba, un commissaire proposé par la chefferie coutumière, l’intervention du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré qui a rassuré que ce dernier ne se présentera pas comme président à la tête de l’institution, est déjà une victoire d’étape.

Après avoir rappelé que l’opposition a récusé le Sao Naaba de son vrai nom Bonaventure Ouédraogo en tant que commissaire à la CENI parce qu’il s’est affiché en tant que militant du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti de Roch Kaboré, le leader de l’opposition burkinabè s’est réjoui du retrait du Sao Naaba.

L’opposition après l’évolution de cet évènement a indiqué qu’elle accordait le bénéfice du doute au chef de l’Etat, garant de l’unité et de la cohésion sociale. Toute chose qui signifie que leurs commissaires qui avaient boycotté la prestation de serment le 19 juillet dernier seront de la partie désormais.

Selon les déclarations de Eddie Komboïgo, l’opposition a rencontré à maintes reprises la chefferie coutumière pour « trouver une solution pour le remplacement du Sao Naaba » parce qu’il leur est revenu par « la même chefferie coutumière que la présidence de la CENI qui est une règle non écrite tournante (leur) revenait » cette fois-ci.

« Vous comprendrez que la composante opposition ne pouvait pas accepter que le Sao Naaba, commissaire de la chefferie coutumière et vu comme militant du MPP » préside la CENI, a déclaré le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP).

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire