Accueil Monde Crise diplomatique: retour de l’ambassadeur français à Washington la semaine prochaine

Crise diplomatique: retour de l’ambassadeur français à Washington la semaine prochaine

Le président Emmanuel Macron a décidé le mercredi 22 septembre 2021 du retour de l’ambassadeur de France à Washington la semaine prochaine après un entretien téléphonique d’une trentaine de minutes sur l’affaire des sous-marins avec son homologue américain Joe Biden, annonce un communiqué commun de l’Elysée et de la Maison Blanche.

Après un langage de vérité que les deux chefs de l’Etats ont eu au téléphone pour examiner les conséquences de l’annonce faite le 15 septembre dernier sur l’affaire de l’achat des sous-marins, les deux présidents se sont mis d’accord que des consultations ouvertes entre alliés sur les questions d’intérêt stratégique pour la France et les partenaires européens auraient permis d’éviter la « grave crise » vécue cette dernière semaine entre les partenaires historiques.

Après avoir fait part de sa volonté à travailler à un engagement durable entre les Etats-Unis et la France, le président américain, Joseph Biden, rencontrera en Europe son homologue français à la fin du mois d’octobre pour parvenir à des points d’accord et converger vers un processus de consultations approfondies tout son dynamisme.

«Dans ce contexte, le président Macron a décidé que l’ambassadeur de France retournerait à Washington la semaine prochaine. Celui-ci travaillera alors en lien étroit avec des hauts fonctionnaires américains », lit-on dans le communiqué commun.

« L’engagement de la France et de l’Union européenne dans la région Indo-Pacifique revêt une importance stratégique, notamment dans le cadre de la stratégie de l’Union européenne pour la coopération dans la région Indo-Pacifique récemment publiée », souligne la note.

En rappel, vendredi dernier, la France, mécontente de l’annulation de l’achat des sous-marins conventionnels français au profit de technologies américaines et britanniques, a rappelé le lendemain ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en guise de protestation contre l’attitude des USA et du Royaume-Uni qu’elle a qualifiée de « trahison ».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire