Accueil A la une Crise sociopolitique au Mali: les manifestants refusent le dialogue avec IBK

Crise sociopolitique au Mali: les manifestants refusent le dialogue avec IBK

344
0
Une fois de plus, ce sont des milliers de manifestants qui se sont mobilisés pour exiger le départ de IBK (Ph. apanews.com)

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques du Mali (M5-RFP) a refusé la proposition du médiateur des Etats ouest-africains, l’ex-président nigérian Goodluck Jonathan de rencontre le chef de l’État Ibrahim Boubacar Keïta pour un dialogue.

Le M5-RFP qui a appelé à protester contre le pouvoir de Ibrahim Boubacar Kéita et exiger sa démission, a annoncé, le jeudi 13 août 2020, avoir rejeté la proposition de l’ex-président nigérian Goodluck Jonathan, médiateur des Etats ouest-africains, pour rencontrer le chef de l’Etat malien.

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques du Mali « ne pouvait que réserver une fin de non-recevoir à la proposition du président Goodluck Jonathan d’organiser une rencontre avec Ibrahim Boubacar Keïta avant la fin de son séjour prévue le 13 août », lit-on dans un de ses communiqués, notant qu’ « il ne saurait rentrer dans une logique de discussions avec (IBK) aussi longtemps que ses militants font l’objet de chasse à l’homme par les forces de répression du régime et de condamnations expéditives ».

Arrivé le lundi 10 août 2020, Goodluck Jonathan, envoyé spécial de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), a rencontré plusieurs personnalités. Il s’agit, notamment, de l’imam Mahmoud Dicko, Bouyé Haïdara, chérif de Nioro et une délégation de la majorité présidentielle.

Après des manifestations courant juillet, le Mali a enregistré plusieurs décès et de blessés.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire