Accueil Communiqué de presse Des ingénieurs africains pour l’Afrique : des structures créent un nouveau «...

Des ingénieurs africains pour l’Afrique : des structures créent un nouveau « Master » en Afrique subsaharienne

L’ETH Zurich et l’université Ashesi s’associent à Nestlé et à d’autres entreprises suisses pour créer un nouveau « Master » en Afrique subsaharienne.

La moitié de la population mondiale a moins de 30 ans et près de la moitié de cette tranche d’âge vit en Afrique subsaharienne. L’emploi des jeunes est un défi que les gouvernements tentent de relever en améliorant l’accès à l’éducation. Les entreprises peuvent également aider les jeunes à acquérir les compétences requises pour réussir dans le monde du travail.

C’est pourquoi Nestlé, ABB, Barry Callebaut, LafargeHolcim et Bühler, s’associent à l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETH Zurich), l’une des universités les plus réputées au monde, pour lancer le programme de formation au « Master ETH en Afrique – Ingénierie pour le développement ». Le curriculum de ce Master inédit, d’une durée de trois ans, sera élaboré en étroite collaboration avec l’université Ashesi au Ghana. Les enseignants cette université travailleront sur place avec ceux de l’ETH Zurich, ainsi qu’avec les partenaires industriels. Ensemble, ils dispenseront des cours aux étudiants, au Ghana. Le programme éducatif sera basé à la fois sur les cours existants de l’ETH Zurich et sur les besoins actuels de l’industrie, en Afrique subsaharienne.

Christian Schmid, Head of Technical, Zone Asie, Océanie et Afrique subsaharienne (AOA) chez Nestlé, a déclaré : « C’est une fierté pour Nestlé de pouvoir aider l’ETH Zurich à atteindre un public plus large. Nous prenons le meilleur de la formation et du développement de l’ingénierie suisse, et grâce aux efforts de l’ETH et de nos partenaires, nous augmentons l’accès à cette expertise. Aujourd’hui, face à l’incertitude qui règne dans le monde, et l’inquiétude liée aux contraintes économiques, c’est notre devoir de soutenir la jeune génération. »

Le programme du Master ETH en Afrique – Ingénierie sera dispensé à 5 groupes d’étudiants et débutera en 2021. Chaque étudiant recevra une bourse pour les trois années d’études, financée par les partenaires industriels et administrée par l’ETH Zurich en collaboration avec l’université Ashesi.

Mauricio Alarcón, Directeur général de Nestlé, région Afrique Centrale et de l’Ouest, a déclaré : « Grâce à ce partenariat avec les plus grandes universités suisse et ghanéenne, notre ambition est de faire en sorte que les jeunes diplômés africains possèdent les compétences nécessaires qui leur permettront de construire un avenir meilleur. »

Accélérer la transition entre l’école et le monde du travail est le nouveau modèle de coopération entre les universités et les entreprises, dont l’expansion renforcera l’autonomie des jeunes en Afrique.

Comme l’a souligné Sarah Springman, Rectrice de l’ETH : “Nous souhaitons que ce Master ait un réel impact sur le développement durable. Nous nous appuyons ici sur les différentes compétences et perspectives des parties impliquées dans ce projet – ETH, Ashesi et les partenaires industriels – car nous voulons tous apprendre les uns des autres pour offrir un meilleur service éducatif, plus intégré, et qui va se développer de façon autonome dans le futur.”

Laisser un commentaire