Accueil A la une Destabilisation de la Libye: Roch Kaboré met en cause les grandes puissances

Destabilisation de la Libye: Roch Kaboré met en cause les grandes puissances

4320
3

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a, au sortir de la rencontre bilatérale avec la chancelière allemande, Agela Merkel, ce mercredi 1er mai 2019, à Kosyam, mis en cause les grandes puissances dans la déstabilisation de la Libye, qui est aujourd’hui l’une des causes du terrorisme dans le Sahel.

« Nous avons demandé aux grandes puissances de prendre leur responsabilité puisque ce sont elles qui l’ont déstabilisée », a signifié le président Rock Kaboré en parlant de la Libye. Il a soutenu que « l’Europe doit avoir une position commune sur la question qui concerne la Libye de manière à ce que nous puissions trouver une solution définitive et de permettre également de fermer l’approvisionnement des groupes terroristes à travers la Libye ».

Selon le chef de l’État burkinabè, « au delà des efforts (…) fournis, si des questions comme celles libyenned ne sont pas résolues, (les) efforts seront vains ».

L’Allemagne a consenti une aide de 46 millions d’euros soit environ 30 milliards de FCFA, pour la lutte contre le terrorisme à l’Est et au Nord du Burkina, selon le président Roch Kaboré. En plus de cela l’Allemagne compte aider le Burkina dans la formation et l’équipement militaire.

« Nous sommes aux côtés du Burkina et notre engagement sera renforcé », a dit Angela Merkel, la chancelière allemande, notant que son pays travaillera à renforcer les capacités de la « Police ».

En ce qui concerne le soutien à la force conjointe du G5 Sahel, Mme Merkel a indiqué que son pays a déjà versé sa part qui est de 60 millions d’euros soit 39 milliards de FCFA. Elle a informé que ce qui reste c’est la fourniture d’équipements.

« La qualité des échanges montre notre attachement à faire en sorte à déployer nos efforts et d’offrir à nos peuples les conditions de paix et d’un environnement sécurisé », s’est réjoui le président Kaboré.

La Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela Merkel présente au Burkina prendra part au sommet extraordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel. Elle rencontrera demain jeudi 2 mai 2019, « les Étudiants et les organisations de la société civile en vue de mieux connaître le Burkina », avant son retour.

Par Daouda ZONGO

3 Commentaires

  1. merci pour l information mais pourquoi nos dérangeant n arrête pas a quémander les occidentaux si tous nos problèmes seront résolus par les occidentaux pourquoi cherché vous l indépendance les hypocrites des présidents africains c est les mêmes occidentaux qui font que les conflits ne sèchent pas pour leur ‘intérêts

  2. cherché à évoluer les africains voyer vous pas que l occident nous ai trop exploité jusqu’à présent demandé d aide 60m€ qui sera remboursé éternellement les bandes d imbéciles de nos dirigeants qui multiplie notre pauvre avec leur soit disons aide

  3. Pathétique, les présidents africains. Pourquoi vous avez tant peur de la France? C’est avec la chancelière que vous pouvez évoquer le cas libyen. La France a déstabilisé la Libye et Macron était chez vous la dernière fois. Vous n’avez pas levé le petit doigt pour dire quoi que ce soit. Si seulement le ridicule pouvait tuer un jour. C’est aujourd’hui que la brillante idée vous est venue de dire aux occidentaux qu’ils ont tué Kadhafi.

Laisser un commentaire