Accueil Politique Dialogue politique au Burkina: les partis veulent «s’accorder sur les désaccords»

Dialogue politique au Burkina: les partis veulent «s’accorder sur les désaccords»

649
0

Quatorze partis politiques siégeant à l’Assemblée nationale du Burkina souhaitent « s’accorder sur les désaccords » pour l’encrage démocratique, la paix et la stabilité du pays, ont effectué une mission à Copenhague au Danemark du 12 au 19 mai 2018 où ils se sont mis à l’école de l’Institut danois des partis et de la démocratie (DIPD). De retour la délégation a remis, ce jeudi 31 mai, leur rapport de mission au président du Faso Roch Kaboré.

L’objectif principal de cette mission est « de pouvoir aboutir à un véritable dialogue politique dans notre pays », selon Me Bénéwendé Sankara porte-parole de la délégation. Il a déclaré que le président Kaboré « a pris l’engagement de (les) accompagner dans ce processus qui s’ouvre avec le soutien de l’Institut danois des partis et de la démocratie ».

« Ce que nous pouvons retenir c’est qu’au niveau des partis politiques du Burkina, il y a cette volonté commune d’œuvrer à la stabilité de notre pays, à l’encrage démocratique, à la paix qui sont les premiers vecteurs du progrès, développement économique et social », a soutenu Me Sankara, vice-président de l’Assemblée nationale.

Pour lui « s’il y a la volonté, il faut s’asseoir au tour d’une table et mettre ensemble, en synergie ce que nous partageons comme valeur ».

Le processus engagé par les partis politiques, se mettra en place à travers un programme qui « va commencer toute suite pour six mois et s’étendra sur trois ans, avec comme facilitateur, le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) », indique Me Bénéwendé Sankara.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire