Accueil Diaspora Diplomatie: l’ambassadeur Mahamadou Zongo en terre libérienne

Diplomatie: l’ambassadeur Mahamadou Zongo en terre libérienne

L’ambassadeur du Burkina Faso près le Liberia et de la Côte d’Ivoire avec pour résidence à Abidjan, Mahamadou Zongo, a été en terre libérienne du 23 au 26 avril 2022, suite à la migration de nombreux Burkinabè vers ce pays, en quête de terres fertiles pour des activités agricoles depuis quelques années, et confrontés à des fortunes diverses.

Depuis quelques années, des Burkinabè font le choix de migrer au Libéria à la recherche de terres fertiles pour des activités agricoles. Ces personnes dont l’arrivée massive dans les plantations est constatée, sont souvent sans documents d’identité et ne se font pas non plus enregistrer par les services d’immigration libériens.

Pour prendre langue avec les autorités libériennes et discuter avec les Burkinabè vivant au Libéria afin de recueillir leurs préoccupations, l’ambassadeur du Burkina Faso près le Liberia et de la Côte d’Ivoire avec pour résidence à Abidjan, Mahamadou Zongo s’est rendu dans ce pays où il a fait trois jours de séjour (23 au 26 avril).  

Face aux ressortissants burkinabè au Libéria, l’ambassadeur Zongo a fait savoir que la situation «sans papier» de beaucoup au Libéria suscitait des inquiétudes chez ces autorités libériennes. Il leur a donc demandé de faire établir des documents d’identité à savoir la carte nationale d’identité burkinabè ou le passeport burkinabè et le carnet CEDEAO avant d’entamer l’aventure.  

Il a aussi souligné la nécessité de se présenter aux autorités du pays d’accueil afin de se faire enregistrer et se conformer aux textes du pays avant de commencer toute activité. Au cours de cette rencontre, «le diplomate a déploré le manque de cohésion et de solidarité entre les Burkinabè en terre libérienne, certains subissant de mauvais traitements, non pas du fait des Libériens, mais de leurs propres compatriotes», rapporte une note de l’ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire.

L’ambassadeur Mahamadou Zongo les a ainsi invités au dialogue, à la cohésion et à privilégier l’intérêt général. Par ailleurs, il a été désigné un intermédiaire entre les compatriotes et l’ambassade, en la personne de Ben Ouédraogo, pour le règlement de différentes questions liées à l’immigration vers le Libéria avec l’appui des chefs de communautés.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire