Accueil Economie Electricité à Ouaga: la puissance de la Centrale de Kossodo sera renforcée...

Electricité à Ouaga: la puissance de la Centrale de Kossodo sera renforcée pour soulager la population

1512
0

Un projet de renforcement de la Centrale thermique de Kossodo (sortie Nord de Ouagadougou) a été lancé ce jeudi 14 mars 2019, dans la capitale burkinabè, en vue d’augmenter sa production de 50 MW à l’horizon 2020, ce qui portera sa puissance à 110 MW, selon le directeur général de la Société nationale burkinabè d’électricité (Sonabel), François de Salle Ouédraogo.

Le projet résulte du fruit de la coopération entre le Burkina et la Banque Islamique de développement (BID). Cette banque a bien voulu «dénouer le cordon de la bourse» en prenant en charge 96% du coût global du projet (96 millions d’Euro) et le gouvernement du Burkina assurera les 4% restant.

Ce projet d’extension qui sera réalisé par le Groupement TECMONVPOWER consistera en la construction «d’une centrale équipée de trois groupes diesel identiques de 50 MW au point d’injection et dans les conditions du site, avec possibilité d’ajouter une turbine à vapeur de puissance 3 à 5 MW, fonctionnant en cycle combiné avec les moteurs diesel ; à la pose de deux transformateurs 90KV de 70MVA» en vue «d’une extension du poste 90/15KV», a affirmé le DG de la Sonabel. Le contrôle et la supervision des travaux de réalisation sera assurée par le Groupement IRAF-TRACTEBEL ENGIE.

Le directeur des opérations énergie de la BID, Momar Sow, au micro

Selon le directeur des opérations énergie de la BID, Momar Sow, «le projet va contribuer à réduire le déficit de production de l’électricité, à soutenir les efforts du gouvernement pour l’accroissement du taux d’accès à l’électricité et l’amélioration du taux de disponibilité globale du parc de production de la Sonabel».

«Dans le secteur de l’énergie du Burkina, ce projet de 50 MW est la quatrième intervention de la BID, après la bretelle du barrage de Kompienga ; l’électrification d’une quarantaine de localités du Burkina par le système solaire décentralisé ; le projet de renforcement du réseau, de l’extension de réseau de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Koudougou», a indiqué M. Sow.

Quant au ministre burkinabè en charge de l’Energie, le Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, il a exprimé sa satisfaction par rapport au lancement de ce projet qui va permettre au pays «d’atteindre les objectifs fixés (qui est) de faire en sorte que l’année prochaine plus d’un million de Burkinabè puissent être connectés au réseau et que 45% des populations puissent avoir accès à l’énergie».

Des participants au lancement du projet

«Ce projet qui va permettre au Burkina Faso d’avancer au niveau du secteur de l’énergie, permettra de consolider nos acquis et de faire de telle sorte que nous puissions avoir plus de stabilité à l’intérieur et de faire en sorte que les difficultés inhérentes à l’énergie, l’électricité puissent se conjuguer au passé», a souhaité le premier responsable du département de l’Energie. 

Il a exhorté l’entreprise à respecter le délai de la construction qui est fixé à septembre 2020.

Il a par ailleurs salué «le dynamisme, le professionnalisme et le patriotisme des travailleurs dans les centrales, qui de jour comme de nuit dans des conditions difficiles, s’acharnent à ce que (les populations) puissent avoir de l’énergie en continue», surtout en ces temps de canicule où ils sont «trop sollicités».

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire