Accueil Sport Eliminatoires CAN 2023/Eswatini-Burkina: qui pour remplacer Feyssal Tapsoba et Hervé Koffi?

Eliminatoires CAN 2023/Eswatini-Burkina: qui pour remplacer Feyssal Tapsoba et Hervé Koffi?

Le onze de départ des Etalons contre le Cap-Vert (2-0)

Le sélectionneur Hubert Velud devra composer, le 7 juin 2022, contre l’Estwatini en Afrique du Sud, sans Hervé Koffi  et Feyssal Tapsoba, deux des éléments importants du groupe. Il s’agit de son deuxième match des éliminatoires de la CAN 2023, après son premier test réussi contre les Requins bleus du Cap-Vert (2-0).

Le nouvel entraîneur Hubert Velud joue son deuxième match avec les Etalons le 7 juin prochain contre l’Estwatini en Afrique du Sud. Déjà privé de son capitaine Bertrand Traoré lors de sa première sortie face au Cap-Vert, le technicien français devra de nouveau faire sans deux titulaires du premier match.

Il s’agit de l’avant-centre Feyssal Tapsoba et le portier Hervé Koffi. Le premier cité est absent pour cause de blessure. L’attaquant du Standard de Liège, sorti à la 27e minute contre le Cap-Vert, est en effet blessé aux ischos jambiers et sera donc forfait contre l’Estwatini le 7 juin.

Quant à Hervé Koffi, son absence du groupe est liée à des raisons familiales, selon la Fédération burkinabè de football (FBF). Le portier burkinabè a même quitté ses coéquipiers au lendemain de la victoire face au Cap Vert pour rejoindre, sur accord du staff et de la FBF, Charlerois en Belgique où se trouve sa famille.

Avec ces deux absences majeures, le sélectionneur national ne manque pas d’options pour combler ce vide pour le duel contre l’Estwatini. Au poste de gardien, Hubert Velud qui avait arrêté une liste élargie pour ces deux premières sorties, dispose en l’absence de Koffi, de trois autres cartouches à savoir Babayouré Sawadogo, Kylian Nikiéma et Nouridine Balora.

Suivant l’ordre de la hiérarchie en termes d’ancienneté  en sélection nationale, Babayoure Sawadogo auréolé de son titre de champion du Burkina avec son club le RCK, pourrait bien garder les cages des Etalons en Afrique du Sud.

Le jeune Kylian Nikiema, gardien au ADO la Haye au Pays-Bas, déjà convoqué par Oscar Barro lors des deux matchs amicaux contre le Kosovo et la Belgique sans avoir eu la chance de disputer ses premières minutes sous les couleurs nationales, a lui aussi sa carte à jouer, en l’absence de l’indéboulonnable Hervé Koffi.

Tout compte fait, Hubert Velud va devoir faire le choix entre les trois prétendants Babayoure Sawadogo, Kylian Nikiema et Nouridine Balora.

Pour le poste d’avant-centre, il n’y pas non plus de souci à se faire pour coach Velud, tant il a des arguments à faire valoir. Mohamed Lamine Ouattara, hauteur d’une bonne entame de championnat avec la JS Kabylie en Algérie (4 buts en 15 apparitions), pourrait bien occuper le front de l’attaque burkinabè en l’absence de Feyssal Tapsoba. En plus de l’ancien sociétaire de l’AS SONABEL, il y a aussi l’option Boureima Hassane Bande, hauteur d’un but contre le Cap-Vert. Il  avait déjà effectué son entrée suite à la sortie sur blessure de Feyssal Tapsoba.

Dans le groupe B de ces éliminatoires avec le Togo, le Cap-Vert et l’Estwatini, le Burkina Faso est leader après sa victoire 2-0 pour son premier match contre les Requins bleus. Les Eperviers du Togo sous les ordres d’un ancien sélectionneur des Etalons, Paulo Duarte, ont été tenus en échec par  l’Estwatini (2-2). Au prochain match, ils seront face au Cap-Vert et les Etalons face à l’Estwatini le 7 juin.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire