Accueil Culture FAMA 2021: Amzy, Kayawoto et Tanya nominés dans la catégorie « Artiste de...

FAMA 2021: Amzy, Kayawoto et Tanya nominés dans la catégorie « Artiste de l’année »

Les responsables des Faso Music Awards (FAMA)

La huitième édition des Faso Music Awards (FAMA) est prévue du 18 au 20 mars prochain à Ouagadougou, a annoncé le jeudi 11 mars, le Coordonnateur général des FAMA, Youssef Ouédraogo, face à la presse à qui il a décliné les nominés, les artistes invités et les innovations notamment. Les jeunes artistes Amzy, Kayawoto et Tanya sont nominés dans la catégorie « Artiste de l’année ».

Les FAMA sont une cérémonie de distinction visant à encourager les créateurs, les professionnels de la filière musique et créer un cadre de saine émulation entre les acteurs culturels afin de faire de l’excellence, valeur partagée par tous. Malgré les nombreuses difficultés des mécènes et autres acteurs au Burkina Faso, en vue de soutenir financièrement et matériellement les projets culturels, les FAMA « ne veulent pas présenter le showbiz sur ses traits hideux », a affirmé Youssef Ouédraogo le CO-FAMA, rassurant que les petits plats ont été mis dans les grands pour offrir une autre dimension de Faso Music Awards cette année.

Dans la catégorie du grand prix de cette récompense, on a trois nominés à savoir le reggaeman Freeman Tapily, Honoré Bambara patron de la structure « HONO Management » et KPG, le conteur. Ces trois, selon les dires de M. Ouédraogo, se sont distingués par leurs œuvres qui ont permis aux acteurs sur toute la chaîne de la filière d’en profiter au moment où la pandémie dictait sa loi.

Comme cette catégorie, toutes les autres sont arrêtées à la suite d’un travail de fourmi fait par un comité ad’hoc composé des éléments du comité d’organisation et des experts externes. Cette équipe a travaillé sur la base des renseignements d’au moins une centaine de fiches envoyées à des acteurs culturels avisés dans les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou et Ouahigouya, a expliqué Youssef Ouédraogo.

Youssef Ouédraogo, le Coordonnateur général des FAMA

C’est ainsi que les trois jeunes artistes que sont Amzy, Kayawoto et Tanya, qui ont occupé la scène musicale burkinabè en 2020 avec des sorties d’albums, des clips de qualité et tenus en haleine leurs mélomanes dans plusieurs spectacles, sont nominés dans deux catégories à savoir « l’artiste de l’année » et « le Tube de l’année » avec des sons comme « Ma bague » (Tanya), « Rakanra Biiga » (Kayawoto)  et « Wa locké » (Amzy).

« Les acteurs culturels ont été durement frappés par la pandémie de la Covid-19 alors qu’ils se relevaient timidement du lourd tribut qu’ils ont payé du fait de l’insécurité. Cette situation difficile aurait pu mettre le secteur totalement en berne mais les acteurs culturels dans leur ensemble ont fait preuve d’une perspicacité dans l’imagination et la créativité. Une crise étant une opportunité souvent, ils se sont adaptés en proposant d’autres formes de pratiquer l’art à travers des concerts numériques », a salué le Coordonnateur général des FAMA.

Cette huitième édition des FAMA décline la thématique : « Musique et révolution numérique, défis et opportunités pour les artistes ». En effet, la musique a subi depuis dix ans les effets de la numérisation, dans ses formes de production et ses modes de diffusion. L’industrie musicale en grande peine durant longtemps à cause de la chute des ventes de disques trouve un nouveau souffle dans le streaming payant. Deezer, Spotify, Apple Music, Tidal, Pandora, Amazon Music….autant de plates-formes qui renouvellent l’industrie musicale.

Ainsi, « le comité d’organisation des FAMA voudrait à la lumière de ce qui précède féliciter et encourager les artistes burkinabè dans leurs efforts quotidiens d’adoucir les mœurs, les professionnels des arts et de la culture et les vaillants et dynamiques femmes et hommes de média pour leur rôle oh combien important dans la promotion et l’ancrage de notre patrimoine » travers cette huitième édition.

Pour les FAMA 2021, déjà à partir du 17 mars, le comité en partenariat avec la RTB compte organiser un débat télévisé avec des experts du monde culturel sur la télévision nationale. Le lendemain 18 mars, les organisateurs des FAMA annoncent un panel sur le thème : « L’art et la culture, facteurs de résilience » à l’Université Joseph Ki-Zerbo précisément au bâtiment PSUT communément appelé l’amphithéâtre de la Transition. Devant l’espace de ce même bâtiment PSUT, le 19 mars, il se tiendra les FAMA off qui est une tribune qui vise à donner un plateau aux artistes en herbe afin qu’ils s’expriment et se faire découvrir en même temps.

La cérémonie de remise des trophées se tiendra le 20 mars à l’hôtel Royal beach situé à Dassasgho, au Centre-est de Ouagadougou. Au cours de ce gala dont les tickets sont payables à 20 000 FCFA, les invités admireront la prestation des artistes que sont Dez Altino, Patrick Kabré, Kalam, Tanya, Kayawoto et Fadeen. Ils auront également droit à une séquence humoristique qui sera exécutée par Moussa Petit Sergent, en plus de la mode qui sera aussi au rendez-vous avec la styliste Koro DK.

Comme innovation pour cette édition, le comité d’organisation a noté en plus des débats thématiques à la télé et à l’université, des partenariats que les FAMA ont noué avec Djaka Festival de Divo et le Festival du Tourisme de Dimbokro, tous deux des manifestations culturelles de la Côte d’Ivoire.

Liste des nominés et critères de sélection

A-CATEGORIE DES PRIX PRINCIPAUX (08)

Producteur phonographique de l’année : distinction qui met en relief un producteur  qui se serait distingué à travers son accompagnement financier et matériel à un ou des artiste(s); lequel accompagnement  aurait contribué au développement de la carrière de ce dernier. Ce prix ne peut être attribué qu’aux producteurs en vue de les encourager à mieux accompagner les artistes:

1-DESTINY PROD/Tidiane OUEDRAOGO/Artiste Toksa, Amzy

2-DKA PROD/Diakité Diafodé Kaba Alexandre/Artiste Djeli Karim, Djess-B-PINDA

3-TAKOUN PRODUCTION/Mme TOE Foro/Artiste Tanya, Rovane

Réalisateur vidéo-clip de l’année : distingue un réalisateur dont le clip ou la vidéo  s’est illustré(e) au cours de l’année par la qualité, la créativité et suscite un engouement réel auprès des professionnels et du public. Le jury désignera le lauréat dans cette catégorie sur la base des œuvres soumises à son appréciation:

1-David ARMEL/DESTINY PRO

2- Herman AGBALO/GRAPHI ARCHITECH

3-San Remy TRAORE/PROPULSION PICTURE

Graphiste de l’année : distingue à un graphiste qui s’est illustré au cours de l’année par la qualité, la créativité de son œuvre et qui suscite un engouement réel auprès des professionnels et du public. Le jury désignera le lauréat dans cette catégorie sur la base des œuvres soumises à son appréciation:

1-Maghan Konfata KONATE/GRAPHI KULTUR

2-Fidèle TIENDREBEOGO/TTS Service

3-Issouf KONKOBO/BARK DESIGN

Promoteur de spectacle/Prix Silvain Mozak : encourage un promoteur ou entrepreneur culturel qui a marqué d’une pierre blanche l’année dans l’organisation de spectacle en termes de qualité organisationnelle, d’affluence et de succès. C’est un hommage à Démé Sylvain Mozak, grand promoteur culturel :

1-Yacouba KASSAMBA/Silure production

2-Olivier BAMOUNI/FESTIVAL GARBA

3-Jean Marie NABI ZOPITO/FESTIVAL AFRO BEAT

Manager de l’année : distingue un manager qui s’est bien occupé du suivi de la carrière d’un artiste ou groupe dans ses moindres détails. Son accompagnement doit permettre à l’artiste ou au groupe de bénéficier d’une visibilité certaine et d’un succès:

1-Chériff KARAMBIRI/Hugo Boss

2-La Main de Dieu/Selaboy

3-Abdramane Tall Opipi/FAITY BABAY

Arrangeur de l’année : prix attribué à un arrangeur/ ingénieur de son, travaillant dans un studio  au Burkina Faso et qui s’est illustré par la réalisation d’une œuvre musicale de bonne qualité sonore et ayant connu un franc succès (médiatique, commercial…) :

1-PETI JEANNOT

2-PISSY

3-SISCO (Bobo-Dioulasso)

Artiste de l’année : récompense un artiste qui se serait distingué par la qualité de son œuvre musicale (thèmes, qualité sonore, arrangements, etc.) et ses spectacles ou concerts organisés avec succès. La valorisation des valeurs et idéaux du pays des hommes intègres à travers  l’œuvre (probité, patriotisme, solidarité, cohésion entre les peuples, le courage, etc.) ainsi que des rythmes du terroir seraient un atout :

1-AMZY

2-KAYAWOTO

3-TANYA

Journaliste culturel de l’année : récompense un journaliste culturel (presse audiovisuelle, imprimée et en ligne) qui fait efficacement et admirablement son travail en faisant passer des informations et messages culturels et artistiques dans ces émissions et/ou reportages. Le jury désignera le lauréat dans cette catégorie sur la base des œuvres soumises à son appréciation :

1-Fatim BARRO/Artiste.bf

2-Marius DIESSONGO

3-Lamine TRAORE/Radio OMEGA

B-CATEGORIES DES PRIX SPECIAUX (05)

Chanson de sensibilisation COVID-19 : Prix attribué à un artiste musicien ou groupe ayant produit une chanson de sensibilisation au Covid-19. La chanson devrait se distinguée par la clarté de son message et sa portée auprès de la population:

1-CORONA VIRUS/Issouf COMPAORE

2-STOP COVID-19/Amsa BARRY

3-ALERTE CORONA/Smarty

Concept  COVID-19 : Ce prix récompense un concept artistique (festival, concert, événement) qui se caractérise par son caractère innovant et son accueil auprès du public, lors du confinement du fait de la pandémie Covid-19:

1-COVID LIVE/Ikam-Vision Parfaite- No Limit Consulting

2-RENDEZ-VOUS ARTISTIQUE/Daouda SANE

3-SHAMAR EMPIRE LIVE/Shamar Empire

Tube de l’année : Ce prix récompense un artiste auteur d’une chanson qui a inondé les médias au point de devenir une chanson populaire ayant obtenu un grand succès :

1-MA BAGUE D’ABORD/Tanya

2-RAKANRA BIIGA/Kayawoto

3-WA LOCKE/Amzy

Prix de l’Ambassade du Maroc : Ce prix récompense un artiste musicien émergent promis à un bel avenir eu égard à son talent certain et l’espoir qu’il suscite auprès des professionnels et du public :

1-AUDREY

2-FAITY BABAY (Bobo-Dioulasso)

3-ODE

Jeune Maître de Cérémonie (JMC) : Distingue un jeune Maître de cérémonie qui se serait illustré par la qualité de ses prestations au cours de l’année. Le jury désignera le lauréat à l’issue de la cérémonie de remise des prix en prenant en compte les critères de bonne conduite, d’occupation scénique et de belle prestance.

1-Rachid Nasser SANOU

2-Sandrine KONATE

3-Giovani Dos Judicael DOLLY (Bobo-Dioulasso)

C-GRAND PRIX (01)

Le FAMA de l’Année : Distingue une personnalité culturelle en général, mais en particulier dans le secteur de la musique, dont l’action profite à l’ensemble des acteurs culturels et interpellent le grand public par son caractère innovant. En d’autres termes, c’est la personnalité culturelle de la filière musique. Son action doit être unanimement reconnue par les membres du jury. C’est le sacre suprême de la cérémonie :

1-FREEMAN TAPILY

2-HONORE BAMBARA

3-KPG

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire