Accueil A la une Football/Etalons: voici comment Oscar Barro compte utiliser Bertrand Traoré

Football/Etalons: voici comment Oscar Barro compte utiliser Bertrand Traoré

Bertrand Traoré après son but marqué contre le Gabon lors de la CAN Cameroun 2021

Le nouvel entraîneur du Burkina Faso, Oscar Barro a son idée de comment tirer le meilleur du leader technique et capitaine des Etalons, Bertrand Traoré. Face à la presse, ce jeudi 17 mars 2022, où il a communiqué sa liste des 29 joueurs pour les matchs amicaux, le technicien burkinabè a expliqué comment il compte utiliser le n°10 du Onze national. Coach Barro est également revenu sur la sélection de Bryan Dabo et son choix de ne pas faire appel à Aboubacar Babayoué Sawadogo.

Le positionnement du capitaine des Etalons Bertrand Traoré sur le terrain a souvent divisé les observateurs du football au Burkina Faso, notamment, lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun. Le joueur de Aston Villa a plusieurs fois joué comme attaquant de pointe ou ailier droit durant cette compétition où les Burkinabè ont terminé quatrièmes.

Ce positionnement du natif de Bobo-Dioulasso par le sélectionneur Kamou Malo a souvent été mis en cause par certains analystes au sein de la presse sportive, estimant que le coach ne tirait pas en ce moment le meilleur de son capitaine.

Oscar Barro, entraîneur par intérim des Etalons, semble avoir pris note des critiques émises à cet effet. Il a expliqué à la presse, ce jeudi, comment il compte placer son n°10 sur le terrain pour qu’il exploite le meilleur de son talent. «Nous discutons avec le staff par rapport au positionnement de Bertrand Traoré.  Il serait plus important que Bertrand joue soit derrière l’attaquant, soit sur le flanc droit de l’attaque», a indiqué le sélectionneur par intérim.

Pour lui, il préfère voir le gaucher de Aston Villa placer derrière, en soutien de l’attaquant. Dans cette position, «nous estimons qu’il peut nous apporter beaucoup plus», se convainc le technicien. «En étant sur le flanc droit, cela va lui demander beaucoup plus d’efforts défensivement, ce qui n’est pas sa force première», a-t-il encore soutenu. «Mais quand il est derrière l’attaquant, sa qualité technique, sa vision du jeu, sa force de frappe nous seront plus profitables», a déduit Oscar Barro.

Le sélectionneur est aussi revenu sur son choix de faire appel à Bryan Dabo, qui n’a pas pris part à la dernière CAN. Pour le coach, Bryan Dabo a un vécu, l’un des joueurs les plus expérimentés de ce groupe, et il doit partager ce vécu avec les jeunes du groupe. «En plus,  il est caractériel et on en a besoin dans un groupe. Nous espérons titrer le meilleur de Bryan», a indiqué M. Barro.

Pour ce qui est de la non sélection du gardien Aboubacar Babayoué Sawadogo, Oscar Barro a assuré qu’elle n’est pas liée à la prestation du joueur à la dernière CAN au Cameroun. En à croire l’entraîneur, il a voulu le protéger pour «qu’il puisse bien rebondir». On se souvient, en effet, que le portier de 32 ans du RCK avait été largement critiqué après sa prestation jugée «catastrophique», lors de la séance des tirs au but contre le Cameroun en match de classement, finalement perdu par l’équipe burkinabè.

Par Siaka CISSE (Stagiaire) 

Laisser un commentaire