Accueil Société Insécurité : ils cambriolaient les établissements aux frais de scolarité élevés

Insécurité : ils cambriolaient les établissements aux frais de scolarité élevés

400
0
SHARE

La police nationale a informé, au cours d’une conférence de presse, ce jour 19 décembre 2017 à la direction régionale de la Police nationale du Plateau Central, du démantèlement d’un réseau de malfrats auteurs de plusieurs cas de vols commis dans des établissements scolaires en majorité, où les frais scolarité sont élevés.

Un gang composé de Ismaël Touré (présumé chef du gang), Abasse Ouédraogo et Hamidou Kafando Alias «AKON» a été interpellé par la police nationale suite à une déclaration de vol de la direction du collège des jeunes filles de Loumbila, dans la province de l’Oubritenga. Interrogés, ils ont fait savoir pour ce qui est de leur mode opératoire, qu’ils localisent dans la journée les établissements dont les frais de scolarité semblent élevés et cela, par le biais des fiches de renseignements déjà en leur possession; et les services à caractère financiers tels les Impôts, les caisses populaires…, qui ne désemplissent pas d’usagers en quête de paiement de taxes ou autres frais. La nuit tombée, ils vont dans les lieux ciblés, ligotent les vigiles puis défoncent les ouvertures pour l’accomplissement des forfaits.

Une vue des biens saisis des mains du gang 

Les perquisitions menées au domicile du présumé chef de gang ont permis de saisir deux armes d’épaule de marque «VALTRO» de fabrication italienne et un pistolet automatique de marque « Tanfoglio », toutes enfouies dans le sol et contenues dans un sac en fibres. De leurs déclarations respectives, il ressort que le groupe serait composé des nommés Ismaël Touré, Abasse Ouédraogo, Gaël Sawadogo, Hamidou Kafando alias «AKON» et de deux autres en fuite.

A en croire la Police, ils ont reconnu être les auteurs des cambriolages perpétrés au collège des jeunes filles de Loumbila, à la caisse populaire de Ziniaré et dans plusieurs établissements et services à Ouagadougou.

Les animateurs de la conférence de presse de la police

Particulièrement dans la ville de Ouagadougou, ils ont reconnu avoir cambriolé d’août à novembre 2017 les sites suivants:
– La mairie de l’arrondissement 9;
– Le complexe scolaire Le Faso à Ouaga 2000;
– Le groupe scolaire Les Lauréats à Ouaga 2000;
– Le groupe scolaire Académie à Ouagadougou à Karpala;
– Le lycée Espoir non loin du SIAO;
– Le lycée privé Le Technicien au quartier Kouritenga;
– Le collège Sainte famille de Pissy;
– L’école de formation et de recyclage des enseignants à Zagtouli;
– Le collège des sœurs religieuses à Saaba;
– Le service des impôts à Dassasgho;
– Et d’autres établissements et services dont ils ignorent les dénominations.
En outre, ils ont déclaré avoir emporté le pistolet automatique susmentionné dans un bureau au complexe scolaire Le Faso; et les deux fusils d’épaule entre les mains des vigiles au groupe scolaire Les Lauréats.
Au titre des biens emportés, on peut citer entre autres:
– Une dizaine d’ordinateurs portables;
– Deux cent dix téléphones cellulaires portables environ;
– Deux tablettes;
– Quatre postes téléviseurs à écran plat;
– Deux appareils photo numériques;
– Un appareil projecteur;
– Des objets d’arts;
– Du numéraire d’une valeur de soixante millions (60.000.000) de francs CFA environ et des objets divers.
Pour le blanchiment des forfaits, les présumés cambrioleurs ont ouvert la boîte de nuit «TOUDOUBWEOGO VIP CLUB» avec un capital de plus de six millions de francs.

Par Wakat Séra

Objets saisis au cours de l’enquête

– Un lot de matériels d’environ 6 000 000 de francs CFA de la boîte de nuit «TOUDOUBWEOGO VIP CLUB»;
– Quatre vélomoteurs d’une valeur de cinq millions de francs CFA;
– Cinq congélateurs;
– Quatre plaques solaires de 250 Watt;
– Deux batteries de 200 ampères;
– Trois postes téléviseurs à écran plat;
– Un ordinateur portable;
– Quatre amplificateurs;
– Deux convertisseurs solaires;
– Deux salons complets;
– Des régulateurs de tension électrique;
– Une bouteille de gaz 12 kg;
– Trente-cinq chaises en plastique;
– Des objets divers dont le tout est estimé à la somme d’environ 13 500 000 FCFA.
– Enfin, un carnet de la caisse nationale d’épargne créditeur de la somme d’un million deux cent quatre-vingt-dix-neuf mille sept cents francs CFA au nom de Ismaël Touré.

Laisser un commentaire