Accueil Dernière Actu Interpellation de Inoussa Kanazoé  (Kanis) : Une organisation de la société civile...

Interpellation de Inoussa Kanazoé  (Kanis) : Une organisation de la société civile s’insurge contre la procédure

2213
0
Bafa Ouattara (milieu) et ses camarades estiment que l'on aurait dû convoquer Inoussa Kanazoé et l'arrêter une fois sur place

La Coalition pour un peuple uni (CCPU) a fait savoir au cours d’une conférence de presse, ce jour 21 avril 2017 à Ouagadougou, qu’elle n’est pas d’accord avec la manière dont l’opérateur économique Inoussa Kanazoé a été interpellé.

Abdallah Bafa Ben Azise Ouattara et ses camarades de la CCPU disent ne pas vouloir rentrer dans le fond, mais donner leur observation de la manière dont Inoussa Kanazoé a été interpellé. Sans avoir pris position pour dire en effet s’il est coupable ou innocent, ils ont voulu faire comprendre que le principe de la justice en la matière c’est la présomption d’innocence et que c’était plus facile de lui envoyer une convocation et une fois sur place de l’arrêter. Et à encore Bafa Ouattara et ses camarades, de préciser: « aucune convocation n’a été envoyée » au concerné.

A côté de cela, la CPPU estime que le moment est mal choisi pour interpeller des opérateurs économiques qui devraient, selon elle, être les piliers sur lesquels l’économie burkinabè pouvait s’appuyer. Cela dans la mesure où, selon Bafa Ouattara, ces chefs d’entreprises arrêtés emploient « des milliers de jeunes, hommes et femmes burkinabè et appuyant le développement local ». Et de marteler : « A ce rythme, ils feront fuir le reste des opérateurs économiques qui malgré les difficultés ont préféré rester, investir et apporter leur touche au développement pour un Burkina meilleur ».

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire