Accueil A la une JO TOKYO 2020: les sportifs africains à suivre de près

JO TOKYO 2020: les sportifs africains à suivre de près

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango

Après un record de 45 médailles établi lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, le continent africain, représenté par 54 délégations, repart une nouvelle fois à la conquête de médailles à Tokyo pour cette édition de 2020. Pour espérer battre la performance de 2016 à Rio au Brésil, l’Afrique peut compter sur quelques sportifs à découvrir dans ce présent article. Tour d’horizon des principales chances de titres olympiques.

Le continent africain est représenté aux Jeux olympiques de Tokyo par 54 pays avec des sportifs dans différentes disciplines. L’Afrique dispose d’armes sûres dans maintes disciplines, pour aller chercher le maximum de médailles possibles à la présente édition.

En athlétisme, et spécifiquement au marathon, la médaille d’or de la précédente édition qui s’est déroulée au Brésil, est allée en Afrique grâce au marathonien kenyan Eliud Kipchoge. Ce dernier, qui détient le record du monde dans cette discipline, est favori à sa propre succession. Il reste donc un espoir de médaille pour son pays le Kenya et l’Afrique toute entière.

Champion olympique en titre du 400 mètres, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk est à suivre de près lors de cette édition de Tokyo. Il tentera de réaliser un doublé au Japon.

Dans les épreuves de sprint court, l’Afrique a des cartes à jouer avec des jokers comme le Sud-Africain Akani Simbine qui a établi, début juillet, le nouveau record africain du 100 mètres avec un temps de 9 secondes 84 et qui figure parmi les meilleurs sprinteurs de la planète. Dans le même cadre, mais cette fois-ci chez les dames, l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou est également une valeur sûre avec qui il faudrait aussi compter. Elle a terminé quatrième sur les 100 mètres plats à Rio en 2016 et est déterminée à faire mieux à Tokyo.

Au triple saut, l’athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango, fait partie des favoris, lui qui a obtenu la médaille de bronze lors des championnats du monde de 2019 et détient le record mondial du triple saut en salle avec une performance 18,07 mètres. «Rien d’autre ne m’intéresse que l’or olympique donc je me prépare à cela», avait-il déclaré sur les ondes de RFI. Il pourrait offrir au Burkina Faso, son pays, sa première médaille olympique.

Les résultats des équipes engagées dans le tournoi masculin (Côte d’Ivoire, Afrique du Sud et Égypte) et féminin (Zambie), seront aussi scrutés de près. Au basket, la sélection masculine du Nigéria fait naître des motifs d’espoir de médaille pour les représentants africains à Tokyo. Le Nigeria est au sommet du basket masculin africain et a récemment battu les Etats-Unis en match amical à Las Vegas (90-87).

Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire