Accueil wakat-video Le Sahel du Burkina vit «une situation sécuritaire tendue» (Simon Compaoré)

Le Sahel du Burkina vit «une situation sécuritaire tendue» (Simon Compaoré)

Le ministre burkinabè de la Sécurité intérieure Simon Compaoré a fait, ce lundi 8 janvier 2018, face à la presse, le bilan des actions menées par son département au cours de l’année 2017. Le premier responsable de la Sécurité du Faso reconnaît, dans la vidéo de 3 mn 18 que nous vous proposons, que le Sahel du Burkina vit «une situation sécuritaire tendue».

Selon le ministre Compaoré, des actions ont été menées en vue de la sécurisation du territoire national. Il cite, entre autres actions, «13 519 patrouilles dissuasives» et «9 679 patrouilles de sécurisation dans la lutte contre l’incivisme organisées au niveau régional, 76 opérations de lutte contre le trafic illicite de drogues et de médicaments de rue, 123 opérations de grande envergure dans les zones criminogènes, 17 missions de maintien de l’ordre public et 39 missions de rétablissement de l’ordre public».

Pour lui, «des acquisitions importantes en moyens logistique et matériel ont été réalisées au profit des services de sécurité», au cours de l’année 2017.

Lors de la rencontre avec la presse, le ministre Simon Compaoré a regroupé «les actions phares» de son ministère en 10 chapitres:

-Respect de la loi, maintien de la paix et de l’ordre public,

-Protection des personnes et des biens,

-Identification et protection des personnes et des biens,

-Suivi, règlementation des sociétés privées de sécurité, des armes et des munitions,

-Contrôle, appui conseil, planification,

-Coopération policière régionale et internationale,

-Suivi de la mise en œuvre des projets et programmes,

-Contribution à la mise en œuvre du programme présidentiel, du PNDES (Plan national de développement économique et social) et du Programme d’urgence pour le Sahel,

-Exécution du budget du ministère,

-Gestion des ressources humaines.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire