Accueil Monde Législatives sénégalaises: L’ex-président Abdoulaye Wade de retour à Dakar pour battre campagne

Législatives sénégalaises: L’ex-président Abdoulaye Wade de retour à Dakar pour battre campagne

1183
0

L’ex-président sénégalais (2000-2012) Abdoulaye Wade, âgé de 91 ans, est arrivé à l’aéroport de Dakar ce lundi 10 juillet en début de soirée en provenance de Paris, pour la campagne des élections législatives prévues dans 20 jours (30 juillet).

Accueillis en héro par de milliers militants et sympathisants de sa formation politique le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), l’ex-chef d’Etat qui s’était retiré à Paris loin des scènes publiques il y a au moins deux ans, est candidat pour les élections législatives de 2017.

Me Abdoulaye Wade qui a été porté tête de liste de son alliance « wattu Sénégaal » a déclaré au QG de son parti que « Macky Sall n’a rien fait à part construire un pont (or) des ponts, j’en ai construit à Dakar et partout au Sénégal », devant de centaines de militants surchauffés, brandissant des pancartes laudatrices de l’ex-président dont « Wade le meilleur » ou « Wade le bâtisseur ».

Contrairement au directeur des Aéroports du Sénégal (ADS), Pape Maël Diop qui avait affirmé que la demande d’autorisation d’atterrissage de l’avion devant transporter de l’ex-président « n’avait pas été déposée à temps », la ministre des Transports Maïmouna Ndoye Seck a indiqué que ce lundi que « l’autorisation (d’atterrissage) a été accordée », selon des médias.

Le coordinateur du PDS Oumar Sarr a confirmé dans la matinée de ce lundi l’arrivée de son mentor Abdoulaye Wade et annoncé plusieurs milliers de ses sympathisants dans les rues de Dakar pour accueillir l’ex-chef de l’Etat.

La campagne électorale s’est ouverte dimanche et durera jusqu’au 28 juillet. Pour ces élections, 47 listes de partis ou alliances contre 24 en 2012 ont été enregistrées. Ce scrutin va permettre le renouvellement de l’Assemblée nationale, dont le nombre de sièges va passer de 150 à 165, après une révision constitutionnelle adoptée en mars 2016.

La campagne des législatives au Sénégal oppose notamment trois camps à savoir la majorité présidentielle de Macky Sall, la coalition de Khalifa Sall, maire de Dakar qui croupis depuis début mars en prison et l’alliance formée autour de Abdoulaye Wade.

 

Mathias BAZIE

Laisser un commentaire