Accueil Société Lions clubs au Burkina: deux nouveaux bébés nés avec les dents

Lions clubs au Burkina: deux nouveaux bébés nés avec les dents

La grande famille du Lions club international au Burkina s’est agrandie avec l’arrivée de deux nouveaux clubs, en l’occurrence, Ouagadougou Symphonie et Ouagadougou Keneya qui ont reçu, le samedi 29 février 2020, leurs chartes d’adhésion à l’organisation philanthropique. C’était lors d’une cérémonie solennelle rehaussée par la présence du ministre de la Santé, Claudine Lougué/Sorgho, qui a demandé aux nouveaux membres d’être sur tous les fronts pour relever les défis auxquels fait face le Burkina Faso.

Heureuse de la naissance de ces deux clubs, le ministre de la Santé, Claudine Lougué a souhaité que les membres du Lions International, dans leur combat de tous les jours, «soient des exemples à l’image du Pr Wangari Maathaï, et des Dr Evan Atar Adaha et Denis Mukwege, des femme et hommes de valeur, qui se sont engagés auprès des populations démunies pour améliorer leur condition de vie et dont la renommée dépasse les frontières de leurs pays et de l’Afrique».

Le ministre burkinabè de la Santé, Claudine Lougué-Sorgho

Les deux clubs comptent au total 68 membres dont 43 pour Ouagadougou Symphonie et 25 pour Ouagadougou Keneya qui ont prêté le serment de respecter l’esprit du Lions club international qui est d’«être au service des autres pour un monde meilleur». Après la réception de leur document fondateur, ces hommes et femmes qui font honneur à la société, car magnifiant des valeurs comme «la loyauté, l’intégrité, la sincérité, la tolérance, la générosité spirituelle et matérielle envers son prochain», ont été intronisés comme membres du Lions International. Ils se sont engagés devant l’assemblée à respecter les lignes de la charte  et à agir selon le slogan de «servir ensemble passionnément main dans la main».

«Vous avez manifesté le désir de devenir membres de la plus grande organisation de service au monde, et c’est avec grand plaisir que l’organisation Lions, représentée par tous les amis lions ici présents est heureuse de vous accueillir», a affirmé le gouverneur du district 403 A3 (2019-2020) du Lions International, Dieu-Donné Hubert Millogo. Il a invité les nouveaux adhérents à partager l’idéal Lions résumé en «l’amour du prochain, l’amitié, la solidarité». Le club «vous attend dans le champ du don de soi, rassurez-le toujours de votre engagement Lions dans des causes nobles et mondiales comme la lutte contre le diabète, le cancer infantile, la faim, et le combat pour la vue et l’environnement», a poursuivi M. Millogo.

Une vue de nouveaux membres Lions

Les responsables des clubs parrains que sont Ouagadougou Saphir, Ouagadougou Kanu et Ouagadougou Karité, Ouagadougou Tam-Tam, ont abondé dans le même sens que le Gouverneur, en insistant sur l’engagement sans faille à servir l’humanité, dont doivent faire montre les nouveaux adhérents. A cet effet, le président de zone  182, Ben Daouda Cheick Haïdara, au nom des officiels et des Lions guides, en introduisant le nouveau club Ouagadougou Symphonie, a relevé, à l’endroit des 68 nouveaux Lions, que la charte qui leur a été remise «n’est pas le couronnement de l’engagement  dont (ils)  font preuve déjà, encore moins la fin de (leur) aventure, mais plutôt le commencement d’un grand défi qui est l’essence même de l’existence du Lions International et se résumant en un mot: servir».

Le club Ouagadougou Symphonie a choisi d’œuvrer sur l’axe de la lutte contre la faim au Burkina tandis que Ouagadougou Keneya, composé essentiellement de spécialistes de la santé (médecins, dentistes, pharmaciens, chirurgiens, etc), s’est engagé dans son domaine naturel de prédilection, la santé.

Photo de famille

En rappel, let selon ses membres, l’association internationale des Lions clubs est la plus grande association de Club-Service du monde avec 1,400 millions de membres dans 47 000 clubs répartis dans 206 pays. C’est une association de bénévoles, non sectaire, apolitique, non confessionnelle et non raciale disposant de statuts, d’un siège, d’une administration et d’une organisation pyramidale avec à sa tête un président international. En 1920, a été défini l’acronyme «LIONS» qui signifie «Liberty, Intelligence, Our Nations Safety (liberté et compréhension sont la sauvegarde de nos nations)». Sa devise «We serve (Nous servons)» a été adoptée en 1953.

Cette cérémonie été placée sous le patronage de Dieu-Donné Hubert Millogo, gouverneur (2019-2020) du district 403 A3 de Lions clubs international et le co-patronage de madame le ministre burkinabè de la Santé, Léonie Claudine Lougué/Sorgho. Les co-parrains de cette soirée de remise de charte ayant réuni plusieurs dizaines des Lions à l’Hôtel Silmandé, sont Eddie Komboigo, expert-comptable et président de groupe de sociétés, Daouda Diallo, directeur général de Fisc Consulting, EML district 403 A3 et Alfred Sawadogo, Président du Conseil d’Administration (PCA) de l’ONG SOS Sahel.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire