Accueil Diaspora L’Union européenne renforce son soutien à la sécurité et au développement au...

L’Union européenne renforce son soutien à la sécurité et au développement au Burkina Faso

537
0
La région du Sahel

La Commission européenne et le Gouvernement du Burkina Faso ont signé aujourd’hui la nouvelle Convention de Financement d’Appui Budgétaire de 50 millions d’euros pour la mise en œuvre du « Programme d’Urgence pour le Sahel » dans le Nord du Burkina Faso.

C’est aujourd’hui à Bruxelles que le Commissaire européen pour la Coopération Internationale et le Développement Neven Mimica, et le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération du Burkina Faso Alpha Barry, en présence du Président du Faso Marc Roch Christian Kaboré,  ont signé une Convention de Financement de 50 millions d’euros (environ 32,8 milliards FCFA) pour soutenir la sécurité et le développement dans le Nord du Burkina Faso.

Le Commissaire Mimica a declaré: « Notre nouvel Appui Budgétaire au « Programme d’Urgence pour le Sahel » du Burkina Faso est un exemple de notre coopération visant à tisser un lien toujours plus étroit entre sécurité et développement. Notre soutien contribuera à renforcer la présence de l’Etat et améliorer l’accès aux services sociaux de base pour la population vivant dans la zone vulnérable du Nord du pays. Cette aide confirme aussi l’engagement de l’UE dans toute la région du Sahel. »

Cette action, financée dans le cadre du Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique, sera mise en œuvre principalement à travers un appui budgétaire (32,1 milliards FCFA) pour des contributions directes au budget de l’Etat 2018 et 2019. Au travers des indicateurs de performance retenus, il accompagnera plus spécifiquement les efforts du Gouvernement en matière de renforcement du maillage territorial des forces de sécurité, l’amélioration de l’accès à l’eau grâce à de nouveau forage et des adduction d’eau potable simplifiées, ainsi que le renforcement de l’offre de soins par la construction de Centres de Santé et Promotion Sociale, l’acquisition d’ambulances et la disponibilité de médicaments.

L’action prévoit également un appui complémentaire (950 000 Eur) en appui à la maitrise d’ouvrage déléguée pour renforcer les capacités des structures déconcentrées de l’Etat dans la région du Sahel. Il s’agira également de développer un mécanisme de monitoring et de communication adapté pour faire connaitre les activités mise en œuvre dans le cadre du PUS.

Le projet vise ainsi à accroître la capacité financière du gouvernement pour maintenir la paix, la stabilité et la sécurité, tel que défini dans les objectifs du PNDES et du PUS. Il est complémentaire des autres projets de l’Union européenne au Burkina Faso financés par le Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique (173,225 millions EUR – soit environ 113,6 milliards FCFA) et par le Fond Européen de Développement (623 millions d’euros dans le Programme Indicatif National du 11e FED).

Laisser un commentaire