Accueil A la une Lutte anti-coronavirus: Médecins Sans Frontières veut une réforme urgente du mécanisme Covax

Lutte anti-coronavirus: Médecins Sans Frontières veut une réforme urgente du mécanisme Covax

Vaccin contre la Covid-19 (Photo d'illustration)

Face à la difficulté d’accès aux vaccins pour freiner la propagation du coronavirus qu’éprouvent les pays sous-développés, notamment ceux de l’Afrique, Médecins Sans Frontières (MSF), a appelé ce jeudi 24 juin 2021 à Genève, à une réforme urgente du mécanisme Covax.

Le mécanisme Covax mis en place par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est un échec pour les pays africains qui ne sont pas bien lotis parmi les pays ayant bénéficié ou disposant de vaccins pour barrer la route au virus qui a éprouvé tous les pays du monde.

En effet, selon des informations officielles, seulement « 0,4% des vaccins anti-Covid ont été administrés dans des pays pauvres ». A la mi-juin 2021, le mécanisme Covax n’avait permis de livrer que «87 millions de doses aux pays pauvres».

Malgré près de «10 milliards de dollars de promesses de dons» que le mécanisme mis en place par l’OMS a récolté, ce montant a été jugé suffisant pour obtenir « 3,8 milliards de doses de vaccins».

« Covax était destiné à échouer parce qu’il repose sur les règles de l’industrie pharmaceutique où les fabricants vendent toujours au plus offrant, a regretté le conseiller de Médecins sans frontières pour l’accès aux traitements, Manuel Martin, martelant que « c‘était une erreur de croire que les entreprises et les pays allaient respecter le principe d’équité ».

MSF est convaincu que seule une réforme totale du fonctionnement du mécanisme Covax pourra contribuer fortement à aider les pays pauvres dans la lutte contre la maladie potentiellement infectieuse à surmonter la pandémie.

A en croire certaines spécialistes, avec la lenteur du mécanisme Covax, une grande partie ne sera livrée qu’à partir de 2022.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire