Accueil A la une Lutte contre le terrorisme: une organisation exige le déploiement des haut-gradés au...

Lutte contre le terrorisme: une organisation exige le déploiement des haut-gradés au front

L’Alliance pour la Défense de la Patrie (ADP) de Abraham Badolo, a exigé, le samedi 20 novembre 2021, face à la presse à Ouagadougou, le déploiement des haut-gradés de l’Armée burkinabè au front pour la lutte contre le terrorisme.

«Les haut-gradés doivent désormais aller au front», a soutenu le président de l’Alliance pour la Défense de la Patrie (ADP), Abraham Badolo, pour qui «vu la dimension de la crise (sécuritaire), tous les gouverneurs doivent être des militaires ayant une conscience patriotique élevée».

L’ADP propose également une réorganisation de la hiérarchie de l’Armée afin de mieux l’adapter aux réalités des défis sécuritaires actuels.

Selon l’Alliance pour la défense de la patrie, «l’existence … (du) Burkina Faso est en danger» et il faut «agir vite et bien ensemble», faisant savoir que «les graves dysfonctionnements (alimentaire, prise en charge, équipements…) de la gestion (des) forces de défense et sécurité mis sur la place publique avec le drame de Inata sont inacceptables». M. Badolo a souhaité la mise en place d’un comité de suivi des ressources allouées à l’Armée. «Les membres de ce comité doivent disposer d’une moralité sans faille», a-t-il poursuivi.

Face à cette situation d’insécurité grandissante, l’organisation de Abraham Badolo propose, entre autres, en plus d’une enquête indépendante sur l’attaque de Inata, une «adresse de vérité du président du Faso à la Nation à travers laquelle l’état sécuritaire exact du pays sera présenté» et des visites de celui-ci sur des terrains d’opérations, dans les camps de déplacés internes majeurs et dans des zones martyrs afin de prendre toute l’ampleur des difficultés».

«Les sociétés étrangères installées dans notre pays et les opérateurs économiques doivent contribuer à l’effort de guerre», a signifié M. Badolo qui invite également le peuple à demeurer solidaire des déplacés internes et participer à la sensibilisation des enfants du Faso à se démarquer des terroristes.

L’ADP souhaite aussi «l’annulation pure et simple des élections municipales de mai 2022». Pour ces membres, les ressources financières de ces élections peuvent être injectées dans la prise en charge des soldats blessés sur les terrains d’opérations et des déplacés internes. Elle propose «la mise des communes sous délégation spéciale avec aux premiers postes les autorités administratives déconcentrées».

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire