Accueil Monde Mali: des propos du ministre des Affaires religieuses choquent des chrétiens

Mali: des propos du ministre des Affaires religieuses choquent des chrétiens

Le ministre malien des Affaires religieuses et du Culte, Mahamadou Koné, a choqué le jeudi 12 août 2021, des chrétiens par des propos à travers lesquels il a qualifié le pays de «République islamique», rapportent des médias qui affirment que le Collectif des intellectuels chrétiens du Mali pour la Cohésion sociale a condamné les propos de M. Koné jugé «graves» pour un pays laïc.

En effet, selon nos sources, le ministre Mahamadou Koné, lors d’une sortie publique, a qualifié le Mali de «République islamique» avant de dire que désormais les projets de loi qui ne serait pas en conformité avec les principes de l’islam pourraient être rejetés.

C’est ce qui a créé chez les chrétiens un vif émoi notamment au sein du Collectif des intellectuels chrétiens du Mali pour la cohésion sociale, la bonne gouvernance et la paix. Son porte-parole, Yuhan Coulibaly, s’est insurgé en ces termes : «Nous condamnons, avec la dernière énergie, les propos tenus par le ministre des Affaires religieuses et des Cultes. Une telle déclaration met clairement en cause le caractère laïc de notre pays inscrit clairement dans sa Constitution».

Mais, face à la posture du Collectif, le ministère a indiqué que son chef de département a dû commettre une «erreur de langage» et rappelé que «le Mali est et demeure un pays laïc».

Le Collectif des intellectuels chrétiens du Mali entend créer une structure de veille afin de suivre de près la suite des événements.

Depuis l’arrivée du colonel Assimi Goïta, certains citoyens lors de manifestations dans la capitale malienne ont demandé que le pouvoir prenne la décision de faire en sorte que le pays devienne un Etat islamique.

En rappel, depuis 2012, le Mali fait face à des attaques armées taxées de vouloir imposer la charia, les principes musulmans dans tout le Mali.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire