Accueil A la une Mali: le doute grandit sur les intentions de la junte de tenir...

Mali: le doute grandit sur les intentions de la junte de tenir les élections à bonne date

La junte militaire qui dirige la Transition au Mali avec le colonel Assimi Goïta, a assuré rendre le pouvoir aux civils début 2022. Mais un grand doute plane sur le respect du calendrier établi à six mois des élections promises et après une année de Transition jugée peu productive.

Depuis le putsch d’août 2020 qui avait fait partir du pouvoir le président élu Ibrahim Boubacar Keïta, les militaires sont au pouvoir au Mali. Ces derniers ont sans cesse répété qu’ils libèreront le pouvoir pour les civils en février 2022, suivant l’échéancier de Transition annoncé en avril, qui prévoit un référendum constitutionnel le 31 octobre, des élections régionales et locales le 26 décembre, puis le premier tour de la présidentielle et des législatives le 27 février 2022.

Mais tout porte à croire que ce calendrier sera difficilement respecté au regard de quelques rendez-vous déjà manqués par les dirigeants maliens de la Transition. En effet, jusqu’à ce jour, aucun projet de Constitution n’a été soumis au Conseil national de transition comme cela aurait dû être fait en juillet, selon le calendrier rendu public en avril 2021.

En outre, les listes électorales aurait dû être également révisées en juillet, et auditées en août. Les autorités n’ont donné aucun signe que cela avait été fait, soulignent nos confrères de VOA Afrique qui indiquent que le décret convoquant le corps électoral est censé être pris le 15 septembre, mais rien ne dit à ce stade s’il le sera ou non.

A six mois des élections promises par la junte militaire, le doute s’installe donc dans les esprits, dont beaucoup se sont résolus à l’éventualité d’un report des élections de février. Ce qui serait  en contradiction avec les engagements initiaux des colonels, mais aussi avec les attentes constamment réitérées des principaux partenaires étrangers qui soutiennent le Mali face aux groupes djihadistes.

Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire