Accueil A la une Manifestation pour le départ de l’Ambassadeur de France au Burkina: les Associations...

Manifestation pour le départ de l’Ambassadeur de France au Burkina: les Associations islamiques s’en lavent les mains

(De gauche à droite) Le président de linab, Cheickh Oumarou Ganamé_ le président de la FAIB, El Hadj Moussa Kouanda et autres (photo d'archives)

Dans une note datée du 15 août 2022, la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB) dément la paternité d’un appel à manifester pour le départ de l’Ambassadeur de France au Burkina Faso.

Elle fait comprendre que la Communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF), le Mouvement Sunnite du Burkina Faso (MSBF) et la Communauté islamique de la Tidjania du Burkina Faso (CITB) ne sont « ni initiatrices de cette manifestation ni impliquées de près ou de loin à son organisation ».

L’appel incriminé soutient une manifestation le vendredi 12 août et les vendredis suivants jusqu’au départ de Luc Hallade du Burkina Faso.

En rappel, c’est le Mouvement M30 Naaba Wobgo de la candidate malheureuse à la présidentielle de 2020, Monique Yéli Kam, qui avait initié la manifestation du vendredi 12 août 2022 à Ouagadougou et de tous les vendredis jusqu’au départ du diplomate français.

C’est au cours d’une conférence de presse que la présidente du Mouvement pour la Renaissance du Burkina (MRB), avait lancé l’idée, après selon ses mots, une analyse de la situation nationale jugée «calamiteuse», et aux fins de «défendre la patrie».

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire