Accueil Le mois de la femme Mireille Virginie Sandwidi/Bakawan, vendeuse de légumes et fruits en ligne

Mireille Virginie Sandwidi/Bakawan, vendeuse de légumes et fruits en ligne

1361
0
Mireille Virginie Sandwidi/Bakawan, promotrice de Zinbiss Yaar

Communicatrice de formation, Mireille Virginie Sandwidi/Bakawan, mariée et mère de deux enfants, est une entrepreneure qui en veut. Ses journées commencent par la prière, pour rendre grâce au Créateur pour tous les bienfaits reçus. Ensuite elle prépare le petit déjeuner et apprête ses enfants pour l’école. Cette étape passée, elle peut se consacrer à son entreprise «Zinbiss Yaar», qui fait dans la vente en ligne de légumes, épices, fruit et autres. La vérification des commandes sur la plateforme, précède alors celle du stock de légumes pour préparer les commandes. A ce stade, elle arrange, lave les légumes et les feuilles et/ou les découpe puis les conditionne.

Le processus de vérification et conditionnement est suivi de façon minutieuse par la promotrice de «Zinbiss Yaar» qui peut maintenant assurer la livraison des commandes, elle-même ou par le biais d’un livreur attitré. «Quoi de mieux que mettre soi-même la main à la pâte», note avec satisfaction, Mireille Virginie Sandwidi/Bakawan. Le soir, venu, l’entrepreneure digitale rentre à la maison, où elle partagera avec sa faille, les plats délicieux concoctés avec amour par elle-même. Mais la journée est loin d’être finie pour elle car elle doit assister les enfants pour leurs devoirs de maison.

Afin de ne pas trop sentir le poids des travaux domestiques et vu son agenda, souvent bien chargé, Mme Sandwidi peut compter sur l’appui efficace d’une aide ménage. Mais «quand c’est trop chaud» et que l’aide ménage se fait désirer, elle appelle ses sœurs à son secours pour tenir la maison. Celles-ci la soutiennent à cœur joie et c’est un bonheur non quantifiable pour elle d’être entourée de personnes à qui «on tient et qui tiennent à nous».

Son temps de loisir préféré, c’est d’aller au parc avec ses enfants et de les regarder courir partout et se divertir. La télévision, elle la regarde, avec un intérêt non dissimulé pour des émissions sur l’entrepreneuriat, que ce soit sur les chaînes nationales ou internationales. «Avoir des enfants en bas âge nous amène également à connaître beaucoup de dessins animés à la télévision», avoue, avec le sourire, celle qui aime bien regarder les programmes de dessins animés avec ses enfants.

Bien qu’inquiète de la situation d’insécurité doublée de la survenue de la pandémie du Covid-19 qui sévissent actuellement au Burkina, elle garde la foi, car, est-elle convaincue, «toute tempête finit par s’estomper». Elle lance alors un appel pressant aux populations, pour le respect strict des mesures barrières afin d’éviter la propagation du virus. «Et pourquoi ne pas acheter vos condiments en ligne sur www.zinbiss-yaar.com et vous les faire livrer en toute sécurité?» Un petit coup de pub que s’est permise Mireille Virginie Sandwidi/Bakawan, en guise de conseil.

La jeunesse, la promotrice du marché de fruits et légumes en ligne, l’exhorte à innover dans tous les métiers, surtout «ceux que nous avons hérités de nos grands parents et de nos parents», et que «nous pouvons moderniser dans l’air du temps». Elle invite d’ailleurs les jeunes à ne pas tout attendre du gouvernement, par ce que, dit-elle, «le développement d’un pays passe surtout par la qualité des femmes et des hommes qui l’habitent et qui entreprennent».

 

Par Samira NIKIEMA

Laisser un commentaire