Accueil Sport Mondiaux d’Athlétisme: Hugues Fabrice Zango en finale

Mondiaux d’Athlétisme: Hugues Fabrice Zango en finale

Hugues Fabrice Zango en finales des Mondiaux d'Athlétisme de Eugene

Médaillé de bronze aux Mondiaux 2019 en triple saut, ainsi qu’aux JO de Tokyo 2020, le Burkinabè Hugues Fabrice Zango a validé, jeudi 21 juillet 2022, son ticket pour la finale des Championnats du monde d’Athlétisme à Eugene aux Etats Unis, grâce à un bond de 17,15m. En finale, le premier médaillé olympique burkinabè va en découdre, dans la nuit de samedi à dimanche 24 juillet 2022, avec son éternel rival le Portugais Pedro Pichardo, l’Italien Emmanuel Ihemeje et le Français Jean-Marc Pontvianne.

Remporter cette fois-ci l’or aux Championnats du monde d’Athlétisme, c’est l’objectif ultime de Hugues Fabrice Zango qui avait décroché le bronze en 2019 à Doha au Qatar.

Le triple-sauteur burkinabè a franchi un pas vers ce rêve, en se hissant en finale des Mondiaux de Eugene aux Etats Unis, le jeudi 21 juillet 2022. Avec une performance de 17,15m, l’athlète de 29 ans a terminé premier de sa poule.

«Je veux remporter l’or aux Championnats du monde de Eugene. J’ai toujours eu le bronze. Normalement, on doit passer par l’argent, mais je suis un sauteur, donc je dois sauter l’argent et remporter directement l’or», confiait Zango au site Runblogrun.com.

Mais le premier médaillé olympique du Burkina Faso et d’Afrique au triple saut et recordman du monde en salle (18,07m) devra faire plus pour réaliser son rêve. En effet, des adversaires pas des moindres se dressent sur son chemin.

Parmi eux  se trouve notamment le champion olympique portugais Pedro Pichardo qui a dominé les qualifications avec 17,16 m. Le sauteur portugais avait devancé le Chinois Zhu Yaming et le Burkinabè aux JO 2020 de Tokyo et remporté l’Or.

En plus de Pedro Pichardo, l’Italien Emmanuel Ihemeje et le Français Jean-Marc Pontvianne sont également en finale de ces Mondiaux de Eugene.

Cette finale est prévue dans la nuit de samedi à dimanche 24 juillet 2022 à 1h00, TU.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire