Accueil Culture Musique/REMA 2022: c’est du 13 au 15 octobre avec 17 pays attendus

Musique/REMA 2022: c’est du 13 au 15 octobre avec 17 pays attendus

Les REMA, un évènement majeur de la musique africaine au Burkina

La 5e édition des Rencontres musicales africaines (REMA) se tient les 13, 14 et 15 octobre 2022 à Ouagadougou, avec 17 pays et une centaine de professionnels qui sont attendus pour cet évènement musical majeur. L’information a été donnée, le vendredi 16 septembre 2022, par le promoteur Alif Naaba, Noura Mohamed Kaboré à l’état civil, au cours d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou.

Les Rencontres musicales africaines (REMA) fêtent cette année 2022 leur cinquième édition, après son baptême de feu en 2018. C’est un évènement musical majeur qui réunit chaque année au Burkina Faso, des professionnels de la musique venus d’Afrique et d’ailleurs pour échanger sur des thèmes liés à l’économie de la musique. C’est également un cadre de découverte et de diffusion d’artistes émergents du continent, de partage de bonnes pratiques autour du business de la musique. Les REMA, c’est aussi un forum panafricain avec grosse mobilisation africaine autour de l’évènement.

Cette 5e édition aura lieu les 13, 14 et 15 octobre 2022 dans la capitale burkinabè sous le thème «Musique africaine, un nouvel écosystème: acteurs, métiers, outils». Face à la presse le vendredi 16 septembre 2022, le promoteur des REMA, Alif Naaba, a indiqué que cette thématique «tombe à point nommé», car «elle impacte toutes les chaînes de la musique». «C’est un thème qui est très actuel, ce sont les mutations qui vont vivre notre industrie, il est important que les acteurs comprennent cela», a expliqué le «prince aux pieds nus».

Alif Naaba, promoteur des REMA

Quant aux préparatifs des REMA 2022, la vedette de la musique burkinabè a rassuré qu’ils «vont bon train», ajoutant qu’ils ont pris «beaucoup d’avance sur le programme». A l’occasion de la présente édition qui est parrainée par l’artiste musicien ivoirien Salif Traoré dit A’Salfo, 17 pays et une centaine de professionnels sont attendus à Ouagadougou.

Les activités phares de la présente édition sont, entre autres, l’animation de panels de haut niveau par des professionnels du milieu venus du Burkina, de la France et bien d’autres pays d’Afrique, des séances de formation d’artistes.

«L’expo partenaires (dédiée aux partenaires des REMA), les Speed meetings (une rencontre entre acteurs nationaux et internationaux), des formations aux nouveaux métiers de la musique, le REMA Festival (avec un grand concert à la clôture de l’évènement), le Shawcase A Theme» sont les principales innovations des REMA 2022, le promoteur Alif Naaba.

Des journalistes à la présentation des REMA 2022

Pour connaître l’identité des artistes qui vont animer le grand concert de clôture, très attendu des mélomanes, il faudrait encore patienter, selon Alif Naaba, qui a confié que ces «virtuoses» seront dévoilés la semaine prochaine.

Les REMA 2022 sont patronnées par le ministère burkinabè en charge de la Culture et placées sous la présidence du PDG du groupe Coris Holding, Idrissa Nassa.

Les REMA font partie des évènements musicaux majeurs sur le continent. Elles ont contribué à positionner le Burkina Faso sur la carte musicale africaine. «Grâce à cet évènement, beaucoup d’artistes burkinabè ont plus de maîtrise de leur travail» a rappelé le promoteur, qui a noté qu’ «environ 70 à 100 personnes sont formées» pour chaque édition de cet évènement. Il s’agit également d’une occasion de réseautage pour les acteurs de la musique.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire