Accueil Chez nos confrères Niger/Dialogue politique: ce qu’il faut retenir des conclusions des assises

Niger/Dialogue politique: ce qu’il faut retenir des conclusions des assises

Niamey, 10 sept (ANP)- Il ressort des conclusions des assises de la session ordinaire du Conseil National du Dialogue Politique (CNDP) que l’ensemble des Partis Politiques se sont engagés à collaborer et à travailler, main dans la main, avec le Gouvernement dans l’intérêt du Niger.

En clôturant les travaux de ladite session, le Premier Ministre, président du CNDP, s’est d’abord félicité de l’atmosphère qui a prévalu au cours de cette session, mais surtout du retour de l’opposition à la table des discussions dans le cadre du Conseil de Dialogue politique.

Ce retour, note-t-on, a été consacré par une déclaration liminaire des représentants de l’opposition à travers le secrétaire Général de Lumana Africa.

«Et dans cette déclaration, l’opposition a fait part de sa volonté, non seulement de participer pleinement et reprendre sa place effective au sein du CNDP, mais aussi d’apporter sa contribution à la résolution de l’ensemble des problèmes et questions qui vont être soumis à l’examen de cette instance», a indiqué le Président du CNDP.

Selon Ouhoumoudou Mahamadou, «en ce qui concerne le premier point à savoir la sécurité, le Ministre de la Défense a fait un exposé au cours duquel il nous a fait part de la situation sécuritaire dans notre pays qui se caractérise par des menaces au niveau des frontières Est, Nord, Sud et Ouest de notre pays» a-t-il souligné.

Le Ministre de la Défense a également fait part de tous les efforts que le gouvernement déploie pour que la paix et la sérénité s’installent au Niger.

«Des débats ont été engagés suite à cette présentation et l’ensemble des partis politiques présents à cette session ont félicité le Gouvernement pour les efforts qu’il déploie et les FDS pour l’abnégation et le travail qu’ils accomplissent sur le terrain», a précisé le Président du CNDP.

Et à l’issue de ces débats, il a été recommandé qu’une déclaration spéciale solennelle de soutien aux FDS et au Gouvernement pour leurs efforts déployés dans le domaine de la sécurité soit établie au nom du CNDP.

«S’agissant de l’élection des nigériens de la diaspora, nous avons écouté un exposé du Président de la CENI qui nous a fait part des efforts et de la consultation qu’il a engagés avec les partis politiques afin d’engager le processus de recensement biométrique des électeurs nigériens à l’extérieur ainsi que des perspectives d’organisation des élections de la diaspora», a rapporté le chef du gouvernement.

Dans ce cadre, a-t-il poursuivi, Maitre Issaka Sounnah a annoncé que «les opérations de recensement vont démarrer le 15 octobre».

A la suite de ces opérations de recensement qui vont durer deux semaines, le processus de validation de la liste électorale et d’élaboration des cartes d’électeurs des nigériens de la diaspora doit être engagé et ce processus, y compris les révisions et les contestations éventuelles, sera terminé dans un délai de 90 jours.

A l’issue donc de ce délai, le corps électoral pourra être convoqué en vue de l’organisation de ces élections.

Le CNDP lance à cet effet un appel à tous les compatriotes de la diaspora afin qu’ils prennent attache avec leur ambassade pour se renseigner sur l’emplacement effectif des différents centres d’enrôlement biométrique.

«Nous les appelons à beaucoup de solidarité, à ce que, tel que le processus d’enrôlement s’est déroulé dans notre pays, qu’il se déroule ainsi à la diaspora dans la transparence, dans la sérénité », a plaidé Ouhoumoudou Mahamadou.

La question de la révision des textes organiques, à savoir le décret de création du CNDP, mais également le règlement intérieur du CNDP a également été évoquée au cours de cette session.

Dans ce cadre, a précisé le Premier Ministre nigérien « nous avons mis en place un comité Chargé de réviser ce texte et la raison fondamentale de cette révision, c’est que la première révision qui avait été opérée, a été faite dans un contexte où l’opposition ne participait pas aux réunions du CNDP».

Ce comité a indiqué Ouhoumoudou Mahamadou, «présentera les résultats de cette révision à la prochaine session du CNDP, qu’il soit extraordinaire ou ordinaire».

Il a, enfin, au nom du Président de la République Mohamed Bazoum, félicité et remercié tous les partis politiques et les leaders présents, pour leur participation et leur engagement à collaborer, à travailler ensemble la main dans la main dans l’intérêt du Niger afin que le CNDP qui fait la fierté du Niger puisse être une institution effective qui va continuer à rayonner sur l’Afrique de l’ouest  et ensuite «faire du Niger, le pays modèle dans le domaine de la démocratie et de renforcement du climat politique».

ADA/AS/ANP 0074 septembre 2022

Laisser un commentaire