Accueil Editorial Niger: la force du G5 Sahel pour éviter d’autres Tongo Tongo?

Niger: la force du G5 Sahel pour éviter d’autres Tongo Tongo?

745
0
SHARE
Le Sahel résistera-t-il à la puissance de feu des djihadistes? (Ph. maliactu.net)

Ils ont été portés en terre avec les honneurs dus à leur rang et surtout à leur courage, après être tombés sous les balles assassines des terroristes qui endeuillent constamment les familles et surtout les armées des pays du Sahel. Ils étaient 4 militaires nigériens et 4 militaires américains qui sont passés de vie à trépas, sans comprendre pourquoi ils ont été pris pour cibles par leurs semblables humains qui, comble de tout, les ont tués au nom d’une religion qui enseigne l’amour entre les Hommes.  Et c’est alors que les Américains eux pleuraient encore cette hécatombe de Las Vegas dont la comptabilité macabre fait état de 59 morts et plus de 500 blessés, qu’à des milliers de kilomètres de ce théâtre mortifère, ce sont 4 de leurs soldats qui ont été fauchés par les balles meurtrières de la racaille djihadiste qui écume le Sahel qu’elle a érigé en citadelle imprenable.

Certes, la riposte américaine à laquelle participe les «Macron Boys» de la Force Barkhane et l’armée nigérienne sera sans aucun doute féroce, à la taille de la forfaiture de ces hommes sans foi ni loi. Mais le mal est fait et repose malheureusement une fois de plus, la faiblesse et surtout le dénuement des armées africaines face à la puissance de feu des djihadistes. Le constat est au quotidien alarmant et inquiétant, surtout que sous le prétexte de les mettre à l’abri, les Occidentaux, notamment Washington, évacuent leurs ressortissants de tous ces pays africains qui de havres exotiques ont basculé dans la liste rouge de pays à risques. Le Burkina Faso, qui s’est retrouvé depuis un peu plus de deux ans dans l’œil du cyclone djihadiste vient d’être déserté par les Volontaires du Peace Corps américain, abandonnant à leur triste sort, les familles qui les accueillent avec chaleur et dont ils contribuent en retour au développement de leurs localités et par ricochet du Burkina.  Le grand paradoxe dans l’affaire, c’est que la véritable cible des terroristes, ce sont les intérêts occidentaux en Afrique. Abandonner donc l’Afrique alors qu’elle peut peu face à l’hydre terroriste qui se nourrit des rançons que les mêmes occidentaux ont versés pour la libération de leurs compatriotes otages, sonne comme un peu lâche.

A quelque chose malheur étant bon, le guet-apens mortel de Tongo Tongo pourrait bien faire évoluer la position de Donald Trump sur le financement de la force du G5 Sahel qui peine à réunir le budget de 423 millions d’euros que les Européens voudraient ramener avec plus de réalisme à 250 millions d’euros. Les objectifs de cette armée du G5 Sahel étant de libérer cette région du Sahel des terroristes et autres contrebandiers de tous ordres qui l’empestent, peut-être que les Américains qui jusque-là manifestent une certaine frilosité à accompagner l’accouchement de cette force en deviendront les premiers ambassadeurs, rôle jusque-là tenu par la France.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire