Accueil A la une Noëllie Cécile Tiendrébéogo ou quand DG se conjugue au féminin à Ecobank...

Noëllie Cécile Tiendrébéogo ou quand DG se conjugue au féminin à Ecobank Burkina

La DG de Ecobank Burkina, Noëllie Cécile Tiendrébéogo

Début août 2021, Noëllie Cécile Tiendrébéogo est nommée Directrice Générale de Ecobank Burkina. C’est la deuxième fois pour l’économiste XXL, pour qui la banque n’a plus aucun secret, d’assurer la direction d’une banque dans son pays. Après son passage réussi aux manettes de United Bank for Africa (UBA)-Burkina, entre 2018 et juillet 2021, elle est revenue dans une maison dont elle connaît les plus petits recoins, et en détient également tous les petits secrets et ambitions de demeurer un des leaders du secteur de la banque au Pays des Hommes intègres. En brisant comme un tabou qui faisait de ce fauteuil, l’apanage du sexe dit fort, l’unique femme directrice générale de banque au Burkina Faso, jusqu’à ce jour, ne fait que révéler, une fois de plus, sa volonté de toujours repousser le plus loin possible ses propres limites. Ce poste, elle le doit, en plus du professionnalisme dont elle a fait sa valeur cardinale, sa riche carrière de 23 années passées dans la banque et la finance. Un modèle de réussite et une source d’inspiration pour la jeunesse africaine.

Vendredi 6 août 2021. Noëllie Cécile Tiendrébéogo fait son come-back dans l’immeuble au logo bleu, sis au 49, Rue de l’Hôtel de Ville. Ecobank Burkina, venait ainsi d’accueillir sa première directrice générale. Cette maison, elle ne lui est pas inconnue, puisque la banquière jusqu’au bout des ongles y a fait ses armes. 15 années durant. Dans cette institution financière, elle a gravi bien des échelons de responsabilités, dont celui de directrice corporate.

Noëllie Cécile Tiendrébéogo est un pur produit de l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. Elle le proclame avec fierté. Elle est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Finance Comptabilité et Contrôle de Gestion de ce creuset du savoir qui a pignon sur rue en Afrique. Elle a également accroché à son tableau de chasse, un Certificat International en Finance d’Entreprise (FIRST FINANCE-HEC Paris). Banquière aguerrie, elle est dans le secteur depuis 1998 où elle a occupé plusieurs postes de responsabilité dans bien des institutions bancaires et a siégé dans divers conseils d’administration d’institutions financières de renom.

Noëllie Cécile Tiendrébéogo est une femme qui a du cran, qui ose et qui a fait de sa vertu, le travail, le travail bien fait. Et pour emprunter les mots à une société d’assurance de la place, selon laquelle «on n’est pas leader par hasard», Dame Tiendrébéogo n’est pas la première femme directrice générale de banque dans son pays le Burkina Faso, par hasard. Ce parcours, elle ne le doit qu’à elle-même, à son travail, à ses compétences et à sa riche et inspirante carrière dans le monde des banques et des finances. Mais surtout à l’esprit de gagneur et l’éducation dans l’honnêteté, la dignité et l’amour du prochain, que lui ont inculqués Papa et Maman Dandjinou. Des parents qui peuvent être fiers de la petite Noëllie Cécile devenue, assez grande pour veiller sur l’argent des clients de la prestigieuse banque panafricaine.

Solide expérience dans la banque et la finance

Son brillant cursus scolaire et universitaire, doublé de sa riche expérience dans le milieu bancaire et financier ont vite fait de Noëllie Cécile Tiendrébéogo, un cadre important de la banque panafricaine. Aujourd’hui portée à la tête de Ecobank Burkina, banque dont la noble ambition est de devenir leader dans son domaine au Pays des Hommes intègres, pour apporter sa pierre à l’édifice, la nouvelle directrice générale devra nouer solidement le pagne et compter sur son expérience de 23 ans dans le secteur bancaire, elle, qui, il faut le rappeler est la première femme DG de banque au Burkina.

Mais loin de faire de ce brillant parcours une fin en soi et de porter comme une couronne de reine de la beauté ce titre de première Directrice générale de banque au Burkina, Mme Tiendrébéogo ne regarde son fauteuil que comme un meuble pour s’asseoir et partager des «idées géniales» avec des collaborateurs toujours engagés dans l’intérêt commun de la banque et pour la satisfaction d’une clientèle toujours plus exigeante.  C’est à croire que Noëllie Cécile Tiendrébéogo n’a pas fini de repousser ses limites, bien qu’ayant suffisamment étalé son talent de leader, de par sa capacité à fédérer ceux qu’elle appelle affectueusement son monde: ses collègues. «Je ne vois pas, à part, des cadres et des subalternes, je ne vois pas séparément des femmes et des hommes, je ne vois que des travailleurs motivés pour tenir une maison qui doit mériter la confiance de ses clients.»

Etoile du berger pour la jeunesse africaine

Le succès de Noëllie Cécile Tiendrébéogo est une fierté qui va au-delà des sphères familiale et nationale, dans la mesure où elle est porteuse d’espoir pour la femme, longtemps reléguée à des seconds rôles dans la société et pour une jeunesse africaine constamment hantée par le chômage.

Par cette ascension construite «step by step» pour parler comme les anglo-saxons, la patronne de Ecobank Burkina a bousculé bien des barrières,  fait tomber des préjugés et des stéréotypes à la peau dure. «Du fait que vous êtes une femme, l’on pensera d’emblée que vous serez moins disponible, que vous aurez moins de temps dédié à vos tâches professionnelles parce que vous avez beaucoup plus de contraintes familiales qu’un homme et que pour toutes ces raisons, vous serez moins efficace à un poste de responsabilité», regrette la DG de Ecobank Burkina.

En tout cas, pour elle, les femmes doivent se battre et montrer qu’elles ont autant, voire plus de potentialité que les hommes, quand elles sont placées à des postes de responsabilité. Et pour tirer leur épingle du jeu, l’économiste gestionnaire de formation demande aux femmes d’aimer ce qu’elles font et de travailler sans relâche, car «lorsque l’on aime ce que l’on fait, on ne compte ni le temps, ni les sacrifices encore moins le don de soi».

DG compétente, épouse satisfaite, maman en or

La directrice générale de Ecobank Burkina est mariée et mère de deux adorables jumeaux. Ses obligations professionnelles ne constituent point un handicap de nature à l’empêcher de consacrer du temps aux siens. Pour elle, la famille, auprès de qui elle trouve joie, bonheur et réconfort, compte beaucoup et elle profite intensément des moments qu’elle passe avec celle-ci. Elle a également du goût pour la musique. Dynamisme, professionnalisme, rigueur, tendresse, ce sont quelques traits qui caractérisent la directrice générale de la banque panafricaine. S’il est admis que la perfection n’est pas de ce monde des humains, Noëllie Cécile Tiendrébéogo, elle, s’attèle à tendre vers.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire