Accueil A la une Policiers et diplomates: passe d’armes entre syndicats

Policiers et diplomates: passe d’armes entre syndicats

Le secrétaire général de l'UNAPOL, le commissaire Armiyaho Zongo

Ceci est une adresse d’un syndicat de la Police nationale à celui des agents du ministère des Affaires étrangères qui est contre le déploiement de policiers dans les représentations diplomatiques du Burkina Faso à l’étranger. L’Union Police Nationale (UNAPOL), se dit « choquée ».

C’est avec consternation que l’UNAPOL a appris que le Syndicat des Agents du Ministère des Affaires étrangères (SAMAE) a porté plainte devant le Tribunal administratif de Ouagadougou pour faire obstacle au déploiement de policiers dans les représentations diplomatiques du Burkina Faso à l’ étranger.

Afin d’éclairer la lanterne de son confrère le SAMAE, UNAPOL voudrait rappeler quelques missions de la Police nationale:

La police  nationale  est une institution  de l’Etat.  Elle  est une  force  de  sécurité intérieure.  La Police nationale assure la sécurité  en veillant  sur l’ensemble  du territoire  national  et  à l’étranger, dans les missions diplomatiques  et consulaires,  à la défense  des institutions  et intérêts  fondamentaux de la nation, au respect de la Constitution, des lois et règlements, au maintien de la paix et de l’ordre pu1blic, à la protection des personnes et des biens.

Elle est chargée entre autres,

► En matière de police administrative :

  • D’apporter son concours aux autorités administratives;
  • De délivrer et de certifier des documents administratifs définis par les lois et règlements, ;
  • De délivrer des documents d’identification aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur;

–     De veiller à la prévention de toute sorte de menace contre l’Etat burkinabè :

  • D’ assurer la défense civile;
  • D’apporter son expertise aux autres

► En matière de sûreté de l’Etat :

–    D’assurer la collecte et le traitement de l’information ;

  • D’assurer la protection des institutions de l’Etat;
  • D1 assurer la protection des hautes personnalités étrangères sur le territoire national ;

En matière de coopération policière internationale, régionale et sous régionale:

  • D’assurer l’exercice des missions de diplomatie sécuritaire dans les représentations diplomatiques et  consulaires  du  Burkina  Faso  à  l’étranger  ainsi  qu’auprès  des  organismes, internationaux;
  • D’assurer la sécurisation des missions diplomatiques et consulaires du Bur1kin,a Faso à l’ extérieur et de celles accréditées auprès du Burkina Faso.

L’UNAPOL s’étonne que des agents du ministère des Affaires Etrangères, censés saluer la.  présence de policiers dans les représentations diplomatiques de not.re pays à l’ étranger, s’insurgent contre ce fait au mépris du principe de réciprocité qui commande que nous aillons les mêmes attitudes que les chancelleries basées chez nous. Combien sont-ils les policiers dans les représentations diplomatiques au Burkina Faso? A foison! Et cela est normal en vertu des textes qui régissent les rapports entre les Etats.

En  effet l’article 151 de la Constitution du 02 juin 1991 stipule que << les traités, et accords régulièrement ratifiés   ou approuvés ont dès leur  publication, une  autorité supérieure  à  celle des lois sous réserve, pour chaque accord ou traité de son application par l’autre partie >>.

L’UNAPOL voudrait rappeler au SAMAE que les ambassades ne sont pas sa propriété mais celle de l’ Etat et que y  affecter  des  agents  relève  de compétences autres  que syndicales.  Ce ne sont  donc  pas les sautes d’humeurs et les vociférations d’un groupe de  »syndicalistes mal inspirés acoquinées à des écrivailleurs subversifs en quête de popularité  qui  sauraient freiner l’implémentation  d’une vision des plus hautes  autorités  tendant  à renforcer  la diplomatie  burkinabè  et à  alléger  les souffrances de nos compatriotes de l’ extérieur.

L’ UNAPOL est à la fois choquée et déconcertée de l’état d’esprit du SAMAE qui au mieux, fait douter de l’appartenance  de  ce  syndicat  à  une institution  de  diplomatie,  et  au pire  démystifie notre  noble  et dynamique diplomatie. Heureusement que des cadres compétents du même département continuent de redorer le blason du département, loin des bagarres de chiffonniers.

Au demeurant, dans un contexte où la réconciliation nationale est prônée au sommet de l’Etat, l’UNAPOL  s’ indigne contre l’attitude des responsables  du SAMAE. Elle n’est pas de nature à favoriser la cohésion au sein de l’administration.

L’UNAPOL salue le déploiement effectif d’un premier groupe de policiers dans plusieurs représentations diplomatiques du Burkina Faso à l’étranger et félicite les tout-premiers déployés dont les échos sont   très positifs. UNAPOL les invite à travailler avec abnégation et professionnalisme afin d’avoir raison sur  ceux- là qui souffrent de voir que les choses soient remises à leur bonne place.

L’UNAPOL ne doute pas que le Droit sera dit, toute chose qui rendra compte aux camarades  du SAMAE de leur fourvoiement.

En tout état de cause, l’UNAPOL suit très attentivement  le comportement  du SAMAE depuis la mise à disposition des policiers. Elle prend acte de la situation actuelle.

Ainsi, l’UNAPOL  invite  les policiers à  la sérénité  et  à concentrer  leurs  énergies sur leurs missions ô combien indispensables au bien-être des Burkinabè d’ici et d’ailleurs, et de tous ceux qui  vivent sur le sol   burkinabè. Toutefois, UNAPOL recommande de rester mobilisés.

Pour le policier, l’UNAPOL ne lâche rien.

1 Commentaire

  1. N’importe quoi. C’est le comportement mème des policiers aux feux tricolores qui découragent plus d’une personnes. On a l’impression que le policier qui est au feu, prie pour que les gens brulent le feu pour les arrêter au lieu de prier pour qu’ils ne brulent pas. Si l’UNAPOL veut qu’on la soutienne qu’elle sensibilise les policiers au respect du citoyen. Trop d’erreurs commises par les policiers en circulation. s’ils t’arrêtent , c’est ta parole contre la leur. Et ce comportement est observé depuis que la police s’est dotée d’un syndicat. On arrêté les gens au feu sans raison. vous n’êtes pas la uniquement pour les policiers. Les policiers sont au service des populations et nom au services d’eux-mêmes

Laisser un commentaire