Accueil Sport Présidence FBF: le candidat Amado Traoré dévoile son « ambitieux » programme

Présidence FBF: le candidat Amado Traoré dévoile son « ambitieux » programme

413
0
Le candidat à la présidence du FBF, Amado Traoré (centre) en main pour son mot t'introduction

L’ex-Président du Conseil d’Administration (PCA) du Rail Club du Kadiogo (RCK), Amado Traoré, candidat déclaré depuis mars dernier à la présidence de la Fédération burkinabè de Football dont l’élection est prévue pour le 22 août prochain, a présenté, ce jeudi 9 juillet 2020, à Ouagadougou, son avant-projet de société, axé sur cinq points essentiels. Selon les conférenciers, l’action du candidat Amado Traoré vise à revitaliser le football burkinabè dans toutes ses composantes d’où le slogan « Action VITALE ».

Les valeurs du football sont nombreuses. Il est généralement reconnu au football, les valeurs sous le sigle « P.R.E.T.S », c’est-à-dire « Plaisir, Respect, Engagement, Tolérance et Solidarité ». C’est pourquoi Amado Traoré, à travers son Action VITALE construite avec « Vivacité, Innovation, Transparence, Ambition, Loyauté et Esprit d’équipe », veut se baser sur ces valeurs pour redonner au football burkinabè toute sa noblesse. Face à la presse, dans une salle Mathias Sanou du stade du 4-Août bondée d’acteurs du ballon rond, les conférenciers déclinent leurs objectifs.

« Au-delà de l’embellie apparente, le football burkinabè souffre de plusieurs maux structurels dont les principaux sont les rapports conflictuels entre les acteurs », a dit d’entrée de jeu, Amado Traoré. Pour corriger cela et redonner au sport roi toute la place qui est la sienne au Burkina. M. Traoré se dit convaincu que son programme est le « meilleur » pour guérir le football burkinabè de son mal. « Pour ce faire nous apportons une nouvelle offre qui allie une meilleure organisation, une transparence et une cohésion des acteurs », a rassuré le candidat à la présidence du FBF.

Le programme de M. Traoré vise l’amélioration de la gouvernance du football burkinabè, au renforcement des compétences des acteurs, la construction des infrastructures, l’équipement des clubs de foot, la dynamisation des compétitions et des métiers du football burkinabè, la mobilisation de plus de ressources pour financer le football burkinabè et nouer des partenariats devant permettre une mise en place d’une diplomatie sportive plus efficace.

Plus en profondeur, Dr Boukaré Sawadogo a présenté le programme à travers une projection pour expliquer le bien fondé du « programme ambitieux » du candidat déclaré, texte élaboré sur un plan de sept grands points. Pour M. Sawadogo, le candidat Amado Traoré a une longueur d’avance sur les cinq autres candidats car « il a le soutien des clubs » qui font la fédération.

Comme innovation, le candidat Amado Traoré travaillera à relever le niveau des subventions à tous les échelons du football burkinabè. Dans son programme, en ce qui concerne par exemple les subventions des clubs, il prévoit « 20 millions par saison pour les clubs de D1; 10 millions par saison pour les clubs de D2; 5 millions par saison pour les clubs de D1 féminine; 2 millions par saison pour les clubs de D2 féminine ».

Le candidat annonce également qu’une fois après son élection, il allouera pour la réalisation des infrastructures, un budget de « 15 milliards FCFA » pour son mandat allant de 2020-2024. Amado Traoré a rassuré l’assistance sur ses ambitions qu’il « a déjà des partenaires financiers » qui l’ont contacté et qui comptent l’accompagner », d’où dèjà sa « fierté ».

Le présidium

Le candidat Traoré a insisté sur « l’union sacrée et la cohésion de tous les acteurs », seul gage pour lui de réussir des activités du sport roi au Burkina.

De l’analyse de l’environnement, des objectifs affichés, les résultats attendus, les piliers stratégiques et fondements des actions envisagées, la vision, les principes d’actions, les principaux axes, jusqu’à l’approche de mise en œuvre du programme, tout a été pris en compte dans l’avant-projet de M. Traoré pour le « rayonnement » du football burkinabè, soutiennent ses partisans.

Le candidat Traoré était entouré par ses soutiens dont son directeur de campagne, Salif Léonce Diarra, Kassoum Ouédraogo plus connu sous son de joueur Zico, par ailleurs fondateur de Kozaf Football club, Vincent Kambiré, ancien vice-président de la FBF, ainsi que Rahim Ouédraogo, fondateur de « Rahimo FC », club basé à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du Burkina. L’on a aussi noté à cette rencontre, la présence remarquée de l’Honorable Noufou Ouédraogo, fondateur du centre de football « Naaba Kango » et Mahamadi Lamine Koanda, présentés comme les supporter n°1 des Etalons.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire