Accueil Société Procès attaque prison militaire burkinabè: quinze ans de prison ferme pour le...

Procès attaque prison militaire burkinabè: quinze ans de prison ferme pour le caporal Madi Ouédraogo

Avocats de la défense des militaires de l'ex-RSP

Le caporal Madi Ouédraogo, soldat de l’ex-garde de sécurité présidentielle burkinabè (RSP) accusé de complot militaire après requalification des faits qui lui sont reprochés, a été condamné mercredi 18 janvier 2017 à 15 ans de prison ferme, selon le verdict du tribunal militaire.

Le caporal Madi Ouédraogo, Alassane Ouédraogo dit Ladji et Mahamadi Zallé sont les accusés qui ont été condamnés à 15 ans de prison ferme après quelques jours de procès pour complot militaire.

Les soldats Ousmane Sana, Marius Yerbanga, Bakary Sanou, Soumaila Diessongo, Pascal Kientega, Sékou Tamboura, Armand Bado, Alexis Mamboné, Moussa Ouédraogo, Flugence Bassolé, Bapandi Ouoba, Loba Kondé, Atina Haro, Dramane Coulibaly sont condamnés à 10 ans de prison ferme chacun pour les mêmes faits.

Quant à Aziz Yiougo et Ousmane Sawadogo, ils ont été condamnés à six mois de prison ferme pour détention illégale d’armes.

Le tribunal a déclaré par contre les accusés Boureima Zoure, Ollo Poda, Ali Sanou, Ghislain Kaboré, Ibrahim Sanou, Sansan Dah, Charles Gansonre, Patrice Coulibaly et Gilbert Guira, « non-coupables » des faits qui leur sont reprochés.

Le tribunal affirme avoir retiré l’enregistrement audio soutenant que les décisions ont été prises sans la prise en compte de cette pièce.

Il a confié qu’il a rejeté la demande de retrait des procès-verbaux du dossier.

« Je suis irrité parce que cette décision contient les germes de sa propre destruction (et) elle sera cassée par la chambre criminelle de la Cour de cassation », a dit Me Ollo Larousse Hien.

La défense a cinq jours pour pourvoir en cassation.

Le procès des militaires de l’ex-RSP accusés au départ pour des faits d’association de malfaiteurs et de détention illégale d’armes de guerre et requalifiés par la suite en complot militaire avait débuté le 20 décembre 2016.

Mohamed ZOUNGRANA

Laisser un commentaire