Accueil Société Procès du putsch manqué: l’audition du général Diendéré différée à lundi

Procès du putsch manqué: l’audition du général Diendéré différée à lundi

A la suite de l’audition du bâtonnier Mamadou Traoré qui a nié toute implication dans le coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015, a été appelé à la barre, ce jeudi 22 novembre 2018, le général Gilbert Diendéré, le président du Conseil national pour la démocratie (CND). Pour des raisons de santé d’un de ses avocats, Me Mathieu Somé, le tribunal a accédé à la demande de la défense de différer pour le lundi 26 novembre, l’interrogatoire de l’accusé.

L’audience de ce jeudi 22 novembre 2018, a été ouverte avec la poursuite de l’interrogatoire de Me Mamadou Traoré. L’inculpé que le parquet a qualifié de «Conseiller juridique du général Diendéré dans cette affaire» du putsch, est resté sur ses déclarations. Pour Me Traoré, il n’a rien fait entrant dans ce cadre.

Pour ses avocats, «Me Traoré dans cette affaire n’a exercé que sa profession, et ce qu’il faut prendre en compte, c’est sa mission et la manière de l’exécuter».

Après Me Mamadou Traoré, le tribunal a invité à la barre, autour de 15h (GMT), le général Gilbert Diendéré qui s’est présenté devant le juge, dégageant une certaine sérénité. Considéré comme l’un des cerveaux du putsch, il est poursuivi pour attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, trahison, incitation à commettre des actes contraires aux règlements et à la discipline. Un de ces conseils, Me Olivier Yelkouni a alors pris la parole pour solliciter le report de l’interrogatoire de l’accusé, pour cause de l’indisponibilité de Me Mathieu Somé, un autre avocat du Général, qui a des ennuis de santé.

Le tribunal qui a accédé à la demande a suspendu l’audience et poursuivra les auditions demain vendredi 23 novembre 2018, avec l’accusé Faïçal Nanema dont l’interrogatoire avait été suspendu le 8 octobre 2018.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire